Accueil Culture Musique

Pascal Duchêne: «Pour Johnny, la scène, c’était sa maison»

Pascal Duchêne a suivi le chanteur lors de sa dernière tournée US. Il nous embarque sur les traces d’un rêve américain jamais complètement satisfait.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

À quelques jours du quatrième anniversaire du départ du Taulier, Warner sort un coffret décliné en plusieurs versions, qui toutes comprennent un film inédit intitulé « Mon nom est Johnny ». Réalisé par Pascal Duchêne, il retrace la tournée US que Johnny Hallyday a entreprise en 2014, de New York à Los Angeles. À la clé, un document qui s’adresse autant aux inconditionnels qu’à ceux qui ne demandent qu’à découvrir l’artiste qui se tenait dans l’ombre de la star, et comment il s’est nourri toute sa vie durant d’un rêve américain ne ressemblant à aucun autre.

À la faveur de ce documentaire, le célèbre producteur US Don Walsh dit de Johnny Hallyday qu’il était « audiogénique ». Qu’est-ce qu’il entend par là ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Musique

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs