Accueil Culture

The Lost Daughter – Netflix

Bien qu’elle tourne moins ces dernières années, on connaît bien Maggie Gyllenhaal en tant qu’actrice . Place désormais à la réalisatrice qui a décidé d’adapter « Poupée volée » d’Elena Ferrante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les vacances à la mer de Leda, professeure à l’université, prennent une tournure dramatique quand son obsession pour une jeune mère la force à affronter ses propres secrets. Voilà un synopsis concis et pourtant annonciateur de possibles drames. En tout cas, l’été de Leda ne sera pas aussi reposant que prévu à cause de cette rencontre avec Nina et sa petite fille. Un jour, la petite va disparaître alors que tout le monde est sur la plage et puis, ce sera le tour de sa poupée. Au fur et à mesure que les événements se déroulent, Leda se remémore son passé, des traumas aux drames. C’est avec ce pitch que Maggie Gyllenhaal joue astucieusement avec sa mise en scène et surtout son montage. Réussir à rendre dramatique des événements qui ne le sont pas toujours. Le résultat est efficace, l’ambiance réussie. Cette atmosphère légère de vacances en Grèce plombée par une espèce de tension assez inexplicable est savoureuse et donne tout son charme au film qui donne l’impression d’une parenthèse. Rien ne serait pareil sans la prestation d’Olivia Colman, qui illumine le film par sa présence.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs