Accueil Actu Télé

Élise Lucet agacée par Olivier Véran: «On n’est pas là pour faire de la communication ministérielle»

Le ministre de la Santé aurait dû intervenir dans le numéro de « Cash Investigation » diffusé ce jeudi soir.

Temps de lecture: 2 min

Ce jeudi soir, France 2 diffuse un numéro de « Cash Investigation » sur le système de santé français. Dans le cadre de l’enquête, Élise Lucet aurait aimé interviewer le ministre de la Santé, Olivier Véran. Seulement, ce dernier a refusé l’entretien, car il aurait été enregistré et non en direct.

Une réaction qui a quelque peu agacé la journaliste, comme elle l’a expliqué sur Europe 1 ce matin. « Je trouve que demander à un journaliste et à un patron d’émission de faire du direct alors qu’il n’y a pas de direct dans ‘Cash Investigation’, que ce n’est pas jouable et que ça entraînerait des dépenses de dingue de le faire, ce n’est pas possible », a déclaré Élise Lucet.

« Nous ne sommes pas là pour faire de la communication ministérielle »

Elle n’a jamais été confrontée à ce problème spécifique avec d’autres ministres, que ce soit sous Nicolas Sarkozy, sous François Hollande et sous Emmanuel Macron. « Aucun d’entre eux ne s’est plaint du montage de ses propos », a-t-elle raconté, évoquant ainsi la raison potentielle du refus d’Olivier Véran que son interview soit enregistrée au préalable.

« Nous ne sommes pas là pour faire de la communication ministérielle », a martelé Élise Lucet, qui rappelle que son but est d’informer les téléspectateurs. « Nous faisons du journalisme et oui le journaliste a un droit de regard et décisionnaire sur le montage. C’est tout à fait logique et normal […] Si les ministres ne veulent faire que de la communication ministérielle, ce n’est pas la bonne adresse ».

Si elle comprend que le ministre de la Santé est très occupé par la crise sanitaire, la journaliste regrette tout de même que l’enquête de « Cash Investigation » se soit donc finalement déroulée sans ses réponses : « C’est vraiment dommageable que le ministre de la Santé lui-même ne réponde pas aux questions pour toutes les familles concernées par les déserts médicaux et les opérations des cancers ».

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une