Accueil Actu Télé

Eurovision: l’Ukrainienne Alina Pash remplacée après une énorme polémique

Alina Pash a remporté le concours qui désigne le représentant ukrainien à l’Eurovision. En raison d’un ancien voyage en Crimée, les organisateurs ont annoncé qu’elle se retirait de la compétition.

Temps de lecture: 3 min

Les tensions entre la Russie et l’Ukraine se poursuivent et cette fois-ci c’est l’Eurovision qui en est impactée. La délégation ukrainienne révèle ce mardi 22 février que le groupe Kalush Orchestra remplacera Alina Pash pour représenter le pays lors de la prochaine édition, dont la finale aura lieu le 14 mai à Turin. L’annonce fait suite à la polémique autour de la chanteuse de 28 ans qui a voyagé en Crimée en 2015, territoire annexé par la Russie en 2014. Un voyage qui était non-autorisé selon la BBC : les voyages en Crimée sont vus d’un mauvais œil en Ukraine. Les règles pour se rendre sur la péninsule sont très strictes. Les Ukrainiens n’ont le droit d’y accéder qu’en passant par des postes de contrôle officiels, et la loi leur interdit de se rendre en Crimée par la Russie.

Kiev et Moscou sont en conflit depuis l’annexion par la Russie en 2014 de la péninsule ukrainienne de Crimée, suivie d’une guerre dans l’Est de l’Ukraine avec des séparatistes prorusses (plus de 13.000 morts) dont le Kremlin est considéré, malgré ses dénégations, comme le parrain militaire. Le président russe Vladimir Poutine a reconnu lundi la souveraineté des séparatistes russes dans les régions de Lougansk et Donetsk.

Toujours d’après le média britannique, la chanteuse avait fourni des preuves de la manière dont elle avait effectué ce voyage en 2015, mais le diffuseur UA : PBC a déclaré dans un communiqué que « les représentants de l’artiste ont falsifié un certificat (…) L’artiste a accepté la décision du comité organisateur. » Cette dernière s’est exprimée sur Instagram afin de dénoncer le cyberharcèlement qui a découlé de la situation : « Je suis une artiste, pas une politicienne. Je n’ai pas une armée de représentants, de manageurs, d’avocats pour faire face à toutes ces attaques et ces pressions (…), ces menaces (…) Je ne veux pas de cette guerre virtuelle et de cette haine. La guerre principale aujourd’hui est une guerre externe, qui est arrivée dans mon pays en 2014. Je ne veux plus de cette sale histoire. C’est avec le coeur lourd que je retire ma candidature en tant que représentante de l’Ukraine au Concours de l’Eurovision. »

Depuis, elle continue de soutenir son pays sur ses réseaux sociaux. Sur un post Instagram de mardi 22 février, on peut lire : « L’Ukraine n’est pas ’une partie de la Russie’, elle ne l’a jamais été et ne le sera jamais ».

Le groupe Kalush Orchestra « reconnaissant »

Les remplaçants de la chanteuse ont, quant à eux, fait savoir dans un communiqué relayé par le site officiel de l’Eurovision, leur reconnaissance de participer au concours : « Nous sommes reconnaissants envers tous ceux qui nous ont soutenus lors de la finale de la sélection nationale pour l’Eurovision 2022 et nous ont donné la première place du vote par SMS. Nous promettons à tous les Ukrainiens que nous serons dignes de votre choix. En ces temps difficiles pour notre pays, nous ferons connaître notre présence au monde entier ». Ils avaient remporté le vote du public lors du Vidbir 2022 et s’envoleront pour Turin en mai prochain.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une