Accueil Culture Musique

Natasha St-Pier: «Je me suis rendu compte que je faisais trop de concessions»

Natasha St-Pier consacre un album à sainte Jeanne d’Arc et à toutes les femmes qui, faute d’entendre des voix, font entendre leur voix.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Son album consacré à sainte Thérèse de Lisieux, qui avait vu le jour il y a près de cinq ans, aurait pu n’être qu’un moment d’égarement. Sauf que Natasha St-Pier a choisi de délaisser un temps ses cours de yoga et de remettre le couvert avec un disque concept consacré à la Pucelle d’Orléans, qu’elle a simplement intitulé « Jeanne ». Pourquoi ça ? Parce qu’elle se reconnaît en cette très jeune femme courageuse qui n’a pas eu peur de faire entendre sa voix et qui a été happée par « quelque chose de plus grand qu’elle ». Mais aussi, un peu, parce qu’à l’instar de Jeanne d’Arc, elle se fiche complètement de ce qu’on peut bien penser d’elle et de ses projets.

Après sainte Thérèse de Lisieux, vous copinez cette fois avec Jeanne d’Arc. Vous n’avez jamais eu peur de nous perdre en route ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Musique

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs