Accueil Actu Soirmag

Booba dénonce les stratagèmes frauduleux d’un influenceur sur fond de trafic d’enfants

L’ancien candidat de « Koh-Lanta », Dylan Thiry, est de nouveau attaqué pour ses combines douteuses. Cette fois, le rappeur Booba dévoile des enregistrements audios à charge contre lui.

Temps de lecture: 3 min

L’ancien candidat de téléréalité, Dylan Thiry, est dans le collimateur du rappeur Booba. L’homme est accablé par de nombreuses accusations, notamment de manipulation et dernièrement, de vouloir mettre en place des stratagèmes frauduleux impliquant un trafic d’enfant. Dernièrement, Booba a partagé des enregistrements audios de Dylan Thiry. Dans ces enregistrements, l’influenceur fait part d’un plan qu’il cherche à mettre en place pour extorquer de l’argent à d’autres influenceurs.

Dans l’un des enregistrements partagé par Booba, Dylan explique comment une influenceuse, Jazz, est venue vers lui pour lui demander un service. Cette dernière fait face à des difficultés, notamment administratives, pour adopter. Elle s’est alors dirigée vers Dylan Thiry pour avoir des renseignements.

Dylan Thiry a fait de l’humanitaire son terrain d’action. Il a d’ailleurs créé l’association « Comme des enfants », qui avait pour but d’aider les enfants mais aussi de lutter pour les animaux, la protection de la nature et accompagner les personnes âgées. Aujourd’hui, l’association n’existe plus, après avoir pourtant récolté des millions d’euros. Les investisseurs demandent ou ces sommes sont passées.

Dans l’enregistrement audio, Dylan Thiry revient sur son plan pour répondre à Jazz. « Jazz m’avait écrit, une fois à Madagascar et une fois à Dubaï, pour savoir si j’avais un contact pour adopter. Moi, je peux faire en sorte qu’elle adopte ou alors, je deviens le premier influenceur à adopter parce qu’ils ne trouveront jamais de solution. Ils ne font pas de voyages humanitaires. En tout cas pas comme moi je les fais », commence-t-il.

« Je prends un gros billet »

Il ajoute ensuite : « Je fais en sorte de leur demander 100.000 euros, c’est vraiment le minimum, et je leur dis de venir à Madagascar. Ils me donnent 100k et moi je fais tout pour qu’ils puissent adopter et du coup, sauver un enfant ». Mais ce n’est pas tout puisque l’influenceur reconnaît son plan frauduleux et fait le calcul : « Après il y a deux choses : un, je prends un gros billet et deux, je ne dis pas que c’est pour moi. Je dis qu’il y a à peu près 150.000 euros de documents à payer pour les avocats etc. alors que je prends tout dans ma poche. Et ça sauve un enfant ».

En février dernier, il avait déjà provoqué la colère des internautes en se rendant en Turquie après le séisme qui a touché le pays. Il s’y est rendu avec l’intention, selon lui, de « venir en aide aux victimes ». La vidéo a lancé une polémique importante, l’influenceur s’est vu reproché de n’être venu que pour les images et n’aurait pas aidé les personnes sur place.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Notre sélection vidéo

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une