Accueil Soirmag Royal

Deux rapports accablants pour les Libyens

Face au Prince, des institutions très procédurières mais aux pratiques douteuses et à la comptabilité opaque.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 5 min

Plusieurs audits financiers viennent d’être révélés. Ils jettent le trouble sur la gestion du fonds souverain libyen (LIA) mais aussi sur la ou les Banque(s) nationale(s) libyenne(s). Ils sont pertinents pour le dossier qui nous occupe, à savoir l’affaire GSDT du prince Laurent contre l’État libyen, car leurs conclusions mettent en lumière à qui la petite asbl princière se mesure. À savoir des institutions aux pratiques plus que douteuses, si l’on en croit ces rapports…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs