Accueil Jacques Pradel raconte

Joseph Vacher, le tueur de bergères (2/2)

Joseph Vacher est le premier tueur en série français, et l’un des pires. La presse l’avait surnommé « l’éventreur du Sud-Est ». Suite et fin de son odyssée meurtrière.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Ce qui marque d’abord ceux qui ont un jour croisé la route de ce redoutable tueur, c’est sa physionomie. Avec une balle nichée dans la tête, il garde de sa deuxième tentative de suicide de graves séquelles physiques et psychologiques. Le côté droit de son visage est paralysé. Son œil droit, toujours injecté de sang, est plus gros que le gauche. Son oreille suppure et sa bouche se tord quand il parle. Il a, comme on dit, une tête « à faire peur »  !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs