Accueil Actu Soirmag

Nouvelle plainte contre Gérard Depardieu pour agression sexuelle

Les faits se seraient déroulés sur le tournage du film « Disco » en 2007. Le « Complément d’enquête » de ce 7 décembre sera consacré à l’acteur.

Temps de lecture: 4 min

Alors que Gérard Depardieu est déjà mis en examen pour viols et agressions sexuelles suite à la plainte de Charlotte Arnould, c’est cette fois l’actrice Hélène Darras qui porte plainte pour agression sexuelle sur le tournage du film « Disco » en 2007. Hélène Darras n’avait que 26 ans au moment des faits. D’abord présente sur le tournage en tant que figurante, la comédienne a finalement eu l’opportunité de jouer le rôle d’une candidate à un concours de danse. Seize ans plus tard, le 10 septembre 2023, l’actrice a porté plainte contre Gérard Depardieu pour agression sexuelle, et ce après avoir témoigné pour l’émission « Complément d’Enquête ».

Le numéro de « Complément d’enquête » diffusé ce jeudi 7 décembre sur France 2 sera consacré à Gérard Depardieu. C’est à cette occasion que l’actrice Hélène Darras s’est confiée sur son expérience avec le comédien. Elle décrit un comportement rapidement dérangeant de la part de l’acteur sur le tournage. «  Déjà, il sent l’alcool et puis, son comportement…  Il est ingérable. Il me regarde comme si j’étais un morceau de viande. Moi, j’ai une robe ultra-moulante, il me rapproche de lui par la taille, ensuite, il passe sa main sur mes hanches, sur mes fesses…  ». Et ça ne s’arrête pas là. « Il me dit carrément : ’Est-ce que tu veux monter dans ma loge ?’. Je lui dis non, mais ça ne change rien au fait qu’entre les prises, il va continuer à me peloter. Je suis pétrifiée », raconte l’actrice.

Un silence imposé par la notoriété

Hélène Darras ne dira rien à la production, se sentant impuissante face à la notoriété de Gérard Depardieu : «  Je suis figurante, je n’ai même pas encore fini mon école de théâtre, et j’ai envie d’être comédienne. Je n’ai pas envie d’être blacklistée à 26  ans ». Elle se confie alors à son journal intime, dont elle lit un extrait pour « Complément d’enquête » : « Le vide abyssal. Je n’existe plus. Le néant. L’invisible. Mon cœur me fait si mal. La pire blessure est psychologique. Personne ne peut me rendre ma confiance, personne ne peut me rendre ma vie, sauf moi ».

En mars 2022, Hélène Darras avait tout de même déjà livré son témoignage à la police pour appuyer la plainte déposée par Charlotte Arnould. Ce témoignage, consulté par franceinfo, révélait déjà la pression subie par la jeune femme : « Il me prend fortement par la taille et a la main baladeuse. (…) Gérard Depardieu me paraît intouchable, c’est pourquoi je n’ai rien dit à l’époque, mais aujourd’hui, il m’apparaît important d’apporter mon témoignage ».

Même si une plainte est maintenant déposée, l’issue reste incertaine car elle pourrait être prescrite. En effet, en matière d’agressions sexuelles, le délai est de six ans.

De nombreuses accusations

Hélène Darras et Charlotte Arnould ne sont pas les seules à avoir accusé l’acteur d’agression sexuelle. Au moins seize femmes l’accusent de violences sexistes et sexuelles. Une enquête de Mediapart sortie en avril dernier faisait déjà la lumière sur ces accusations. L’acteur est mis en examen depuis 2020 pour viols et agressions sexuelles suite à la plainte de Charlotte Arnould, qui témoignera également dans l’émission de ce jeudi.

Contacté par « Complément d’enquête », Gérard Depardieu n’a pas souhaité répondre. Dans une lettre ouverte publiée en octobre dernier dans Le Figaro, l’acteur assurait cependant n’être « ni un violeur ni un prédateur ». Le réalisateur de « Disco », Fabien Onteniente, assure quant à lui ne pas se souvenir de problèmes sur le tournage. Il se souvient cependant avoir dû recadrer Gérard Depardieu quelques années plus tard, lors de la production du film «  Turf  », pour des gestes déplacés envers des figurantes.

À lire aussi : Gérard Depardieu a disparu

Une longue enquête sera donc à découvrir ce jeudi 7 décembre sur Fance 2 à propos de Gérard Depardieu. Plusieurs professionnelles et professionnels du cinéma prendront la parole. L’enquête reviendra aussi sur certains propos tenus par l’acteur entre les années 1970 et 1990, alors qu’il racontait avoir participé à des viols dans sa jeunesse. Affirmation qu’il contestera par la suite.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une