Accueil Actu Soirmag

Virginie Efira défend sa vision du féminisme

L’actrice belge s’est livrée sans filtre.

Temps de lecture: 2 min

Depuis plusieurs années, Virginie Efira enchaîne les premiers rôles au cinéma. « Adieu les cons », «  En attendant Bojangles » ou encore « Police », en sont de bons exemples. L’actrice belge s’est livrée sans filtre au magazine Society et y défend dans cette interview sa version du féminisme.

Elle explique ainsi à nos confrères : « Le féminisme que je peux défendre va complètement avec la fille à poil. Je me rappelle, au moment du Verhoeven (NDLR : Benedetta), on me disait : ’C’est une instrumentalisation de votre corps’, mais je dis : ’Non !’ C’est l’inverse de tout ce que je pense. J’ai envie de me foutre à poil, j’ai le droit, non ? Je trouve passionnant, dans une vie, ce qu’est la libido, ce qu’est l’acte sexuel, et j’aime les films qui en parlent, qui le montrent, mais où il y a un point de vue. Je n’y vois pas juste quelque chose de marchand. »

À lire aussi Virginie Efira: «Je suis d’une ancienne génération»

Virginie Efira précise : « Et la phrase de Trufaut qui disait : ’Le cinéma, c’est faire faire de jolies choses à de jolies femmes’, c’est complètement dépassé selon moi. Je vois le corps et la sexualité comme des matières à travailler qui n’appartiennent pas qu’aux hommes et qui m’intéressent beaucoup. C’est pour ça que je l’ai souvent fait ces dernières années. Bon, maintenant, on va peut-être me dire : ’C’est gentil, Virginie, mais dans chaque film, tu es à poil, ça va commencer à nous saouler.’ Alors qu’en vrai, s’il n’y a pas de point de vue, ça ne m’intéresse pas. »

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une