Accueil Soirmag Royal

La reine Mathilde chaleureusement accueillie lors de son arrivée en Côte d’Ivoire (photos et vidéo)

En mission en Côte d’Ivoire, la Souveraine a rendu une visite haute en couleurs à une ONG active dans la protection des jeunes filles.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

La reine Mathilde a entamé ce lundi une visite de trois jours en Côte d’Ivoire, dans le cadre de sa mission d’avocate des objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Après avoir été accueillie officiellement par le président De la République Alassane Ouattara et visité l’hôpital Mère-Enfant flambant neuf créé par la Fondation Children of Africa de la Première Dame, Dominique Ouattara, la Reine s’est rendue dans l’après-midi à Cavoequiva, une ONG qui agit pour la protection des enfants, en particulier des jeunes filles vulnérables en Côte d’Ivoire. La Souveraine belge a reçu un accueil en chansons et empreint de bonne humeur.

La Reine visite l’hôpital Mère-Enfant d’Abidjan en compagnie de la Première Dame, Mme Ouattara. Elles sont accueillies par des chefs de villages traditionnels.
La Reine visite l’hôpital Mère-Enfant d’Abidjan en compagnie de la Première Dame, Mme Ouattara. Elles sont accueillies par des chefs de villages traditionnels. - Belga

Et pourtant, ces jeunes filles, parfois très jeunes, ont connu l’enfer avant de trouver dans cette association une oasis de paix et de quiétude. Le président-fondateur de l’ONG, Clément Iretra explique : « Dans mon enfance, j’ai été spectateur de beaucoup d’atrocités et d’abus à l’égard des jeunes filles de la rue. Elles étaient victimes de viols, de violences et/ou d’exploitation sexuelle dans des réseaux de prostitution ».

À lire aussi Le Palais dévoile des nouveaux clichés de la reine Mathilde pour ses 51 ans (photos)

L’ONG a créé un Centre de Transit communautaire à Abidjan afin d’offrir un accompagnement aux jeunes filles de la rue en matière de logement, nourriture, soins de santé, mais aussi des formations de base comme la couture, l’alphabétisation, l’apprentissage par le jeu ou les arts plastiques…). Cela permet d’assurer la prise en charge totale de 50 à 100 jeunes filles en situation vulnérable. Actuellement, le centre accueille 68 mineures.

Les jeunes filles, victimes de traite, d’exploitation sexuelle ou par le travail, sont prises en charge pendant près de trois mois (la période est souvent prolongée). Pendant ce temps, l’organisation facilite, dans la mesure du possible, leur retour dans leurs familles d’origine, après élaboration d’un projet de vie. Depuis sa fondation, l’ONG Cavoequiva a hébergé environ 1200 victimes, dont 1000 ont pu retrouver leurs familles respectives.

La Reine et la Première Dame avec un jeune enfant malade en classe d’éveil.
La Reine et la Première Dame avec un jeune enfant malade en classe d’éveil. - Belga

La Reine en compagnie des jeunes filles pensionnaires de l’ONG
La Reine en compagnie des jeunes filles pensionnaires de l’ONG - PhotoNews

image001
PDV

À lire aussi Interview inédite de la reine Mathilde à l’occasion de ses 50 ans: «J’aimerais pouvoir perdre du temps»

De quoi donner de l’espoir, tout comme ce lundi après-midi, tous les visages exprimaient la joie de recevoir une visite royale. Car c’est le but avoué de la reine Mathilde : donner une voix aux sans-voix et projeter la lumière sur des initiatives qui valent le respect.

La Reine en compagnie des jeunes filles pensionnaires de l’ONG.
La Reine en compagnie des jeunes filles pensionnaires de l’ONG. - Photonews

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une