Accueil Actu Soirmag

Le scandale des Belges forcées à accoucher sous X en France

Pendant plus de 30 ans, des femmes belges ont été forcées d’accoucher sous X en France. Les nouveau-nés leur étaient arrachés, puis revendus en Belgique. Témoignages.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au Soirmag Temps de lecture: 11 min

C’est une plongée ahurissante dans un système catholique bien huilé d’adoptions illégales : « Vous mettez les pieds dans une histoire très compliquée. Retenez que nous avons tous suivi le même parcours d’adoption et que nous sommes tous atteints. Nous souffrons. » Ces mots, forts, sont ceux de Christophe de Neuville, journaliste pour la RTBF, 64 ans et né sous X. Il est installé à la table d’un chalet de Somme-Leuze, en Famenne. À côté de lui, cinq autres « sous X » ont aussi accepté de nous livrer leur histoire. Il y a Christiane Paligot, qui habite les lieux : cette affaire lui mine la santé. Il y a Anne Borgniet, mi-héroïne mi-pionnière, qui a entamé sa quête de vérité identitaire dès les années 1990. Il y a Nathalie Pecher, qui est au début de ses recherches et va de découverte en découverte. Et puis il y a Donatienne et Jean-Benoît Cogels, nés de deux mères biologiques différentes, mais adoptés par un même couple au début des années 1960.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs