Accueil Soirmag Histoire

Quand le siècle n’avait que 20 ans: les années 1920-1930 (5)

Nous continuons notre plongée dans les années de l’entre-deux-guerres, dans cette Belgique autant traumatisée qu’euphorique, qui croit en l’avenir mais verra arriver rapidement de sombres nuages…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

À Bruxelles, les Allemands ont abandonné l’Alhambra dans un état déplorable. On a essayé, en 1919, d’y réintroduire le drame, puis l’opérette, sans grand succès. Léon Volterra, directeur du Casino de Paris, reprend l’exploitation, supprime les baignoires, crée de nouveaux foyers, met des fauteuils neufs et des tapis partout. En 1924, le théâtre rouvre ses portes avec une revue importée de Paris, « Laisse-les tomber », dont les vedettes sont Rose Amy, Esther Deltenre, Norbens et Marton (la deuxième version aura pour têtes d’affiche Mistinguett et Maurice Chevalier).

Bruxelles s’encanaille

En 1927, tout Bruxelles s’émoustille au spectacle des Flower Girls, 14 jolies filles, dont la tunique tombe pourtant pudiquement jusqu’aux jarrets, qui lèvent la jambe en cadence dans la revue « Bruxelles en fleurs ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs