Pour Véronique Sanson, Johnny Hallyday «n’avait aucune idée de l’icône qu’il était»

Capture d’écran - France 2
Capture d’écran - France 2

Johnny aurait-il pu imaginer l’hommage que la France lui a réservé le 9 décembre dernier ? La chanteuse Véronique Sanson, émue sur le plateau de « Vivement dimanche prochain », émission de France 2 présentée par Michel Drucker, a de son côté été chamboulée par cette vague d’émotion populaire. « Ce qui m’a vraiment sidérée avec Johnny, c’est que même les gens de tous les milieux, même les gens qui ne l’aimaient pas, qui disaient qu’il chantait faux – ce qui est une invraisemblance –, tous les gens ont perdu quelque chose. C’est-à-dire qu’ils ont perdu quelque chose qui était à eux », a-t-elle déclaré au sujet du rockeur.

Véronique Sanson s’est montrée très impressionnée par l’hommage national qui a eu lieu le 9 décembre à Paris. Une disparition qui a, selon elle, touché tout le monde, « même ceux qui n’étaient pas des grands fans purs et durs. C’était notre Johnny national ». Face à Michel Drucker, grand ami du rockeur français, la chanteuse a dressé un court portrait de Johnny Hallyday : « Et puis on s’aperçoit, maintenant qu’il y a beaucoup de reportages, que c’était le type le plus simple du monde et qu’il n’avait aucune idée, aucune espèce d’idée de l’icône qu’il était, il s’en foutait ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern