L'adolescence se terminerait désormais à 24 ans, selon une étude

Belgaimage
Belgaimage

Vous venez tout juste de passer le cap de la vingtaine et vous pensez désormais être un adulte ? Détrompez-vous ! Selon une récente étude britannique publiée dans la revue « The Lancet », l'adolescence commencerait à l'âge de 10 ans et se terminerait… à 24 ans !

Pourquoi 10 ans ?

Pour étayer leurs propos, les chercheurs s’appuient sur deux constats. Dans leur étude, les scientifiques affirment, dans un premier temps, que tout serait lié à la puberté. Si autrefois elle arrivait vers l'âge de 14 ans, l’entrée dans l’adolescence est accélérée dans une partie des pays développés par l'amélioration du niveau de vie et de la nutrition. Donc vers l'âge de 10 ans.

Dans cette étude coordonnée par Susan Sawyer, du centre pour la santé des adolescents du Royal Children's Hospital de Melbourne, en Australie, les chercheurs prennent l'exemple de l'âge moyen des premières menstruations chez les jeunes filles qui a chuté de quatre ans au cours des 150 dernières années au Royaume-Uni. Ainsi, la plupart des femmes ont désormais leurs premières menstruations dès l'âge de 12 ou 13 ans.

Pourquoi 24 ans ?

Par ailleurs, pour justifier la prolongation de l'adolescence, les scientifiques évoquent les arguments suivants. Les dents de sagesse peuvent apparaître après 25 ans, et le cerveau continue de se développer après l'âge de 20 ans. Autres arguments avancés : la durée des études prolongées, l’entrée tardive dans la vie active, les mariages et naissances d'enfants repoussés.

En repoussant l’entrée des jeunes dans l’âge adulte, les auteurs de l’étude pensent que cela permettrait d’adapter les politiques sociales et réfléchir à accompagner les jeunes plus longtemps dans la vie. «Bien que de nombreux privilèges juridiques commencent à 18 ans, les responsabilités de l’âge adulte arrivent généralement plus tard», confie Susan Sawyer.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern