Lââm méconnaissable: la chanteuse défigurée par les piqûres de moustique

©DR
©DR

Le 15 mai prochain sera diffusé sur M6 le premier épisode de l’émission « The Island Célébrités ». Dans cette nouvelle saison, onze célébrités devront survivre dans un environnement hostile sur une île déserte. Parmi elles, l’ancienne Miss France Camille Cerf, le rappeur Stomy Bugsy, la chanteuse Priscilla Betti ou encore la chanteuse Lââm, qui semble avoir beaucoup souffert.

La chanteuse a vécu un enfer

Des images de la chanteuse ont fait irruption sur les réseaux sociaux et ont inquiété de nombreux fans de Lââm. On y voit la chanteuse française méconnaissable, le crâne rasé, le visage boursouflé, recouvert d’énormes boutons et de plaques rouges. Dans la jungle du Panama, la chanteuse Lââm a été complètement défigurée par… les piqûres de moustique !

La boule à zéro

« Je fais partie de ceux qui ont été les plus piqués. Nuit et jour, ils ne me lâchaient jamais  », témoigne la chanteuse à Télé-Loisirs. Quant à son nouveau look capillaire, c’est un choix personnel : « Je voulais être libre et ne penser qu’à The Island alors je me suis rasé la tête comme Britney Spears. Pas de cheveux, pas de perruque, pas d’extensions : pas de stress !  »

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?