Les derniers mots de Stevie Wonder à son amie Aretha Franklin avant son décès (vidéo)

Les deux vedettes de la musique, sur scène et ensemble, en 2012.
Les deux vedettes de la musique, sur scène et ensemble, en 2012. - Reuters

Quelques jours avant le décès d’Aretha Franklin, son ami et collaborateur Stevie Wonder a pris un avion. Direction Detroit pour passer quelques moments au chevet de la reine de la soul, malade et placée en soins palliatifs. « Sa voix, son émotion, sa sincérité sont inoubliables », reconnaît le chanteur qui a raconté ces derniers instants auprès de la chanteuse au média américain CBS.

Voir la vidéo sur mobile

Ils parlaient musique il n’y a pas deux mois

Les deux amis et chanteurs espéraient encore collaborer artistiquement. « The Future » devait même être le prochain tube du duo de stars. Il n’en sera finalement rien puisqu’Aretha Franklin a rendu l’âme à l’âge de 76 ans. « Je crois que j’ai pleuré ma dernière larme », poursuit un Stevie Wonder visiblement très touché par cette disparition.

« Je voulais la voir, alors j’ai décidé d’y aller lundi. J’ai pris un vol de Los Angeles à Detroit et je suis allé la voir et je lui ai parlé », explique-t-il à la chaîne de télévision des États-Unis. « Elle n’était pas capable de me répondre, mais sa famille sentait qu’elle pouvait m’entendre. Alors je lui ai simplement dit toutes les choses que je lui ai toujours dites et de dire bonjour à ma sœur ». Une sœur décédée cette même année 2018, comme l’indiquent nos confrères de BFMTV.

Les derniers mots

« Je t’aime Aretha, mais tu le sais déjà », souffle enfin Stevie Wonder avant de détailler le rôle primordial qu’a joué la reine de la soul auprès du public et des autres artistes : « Elle a fait de la musique incroyable, c’était une chanteuse incroyable. Elle a touché à tous les genres. Tous les chanteurs ont forcément été influencés par ce qu’elle chantait ».

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux