Accueil Actu Soirmag

La bourgmestre MR de Courcelles distribue 7.000 boîtes à tartines bleues avec son nom à des seniors avant les communales

Les communales approchent et Caroline Taquin a offert ce cadeau un peu particulier aux seniors de Courcelles, avec les deniers publics.

Temps de lecture: 2 min

Recevoir une boîte à tartines, ça fait toujours plaisir (si, si, vraiment). Une bleue ? Pourquoi pas, après tout. C’est la couleur préférée de nombreuses personnes. Mais à l’approche des élections communales, le choix de l’administration de Courcelles fait polémique. Et pour cause : dans la région, de nombreuses boîtes à tartines ont été distribuées aux seniors. Toutes étaient jaune fluo, sauf à Courcelles, comme l’indique La Nouvelle Gazette qui a sorti le bleu de chauffe pour dévoiler l’information ce jeudi 6 septembre.

À Courcelles, on a donc opté pour du bleu, ce qui rappelle la couleur du parti (MR) de la bourgmestre sortante, Caroline Taquin. 7.000 Courcellois ont reçu ce petit cadeau qui se voulait également utile puisque, à l’intérieur, se trouvent des informations sur le propriétaire. Cela permet donc d’aider à identifier l’un de ces seniors en cas d’accident, note la RTBF. Mais dans la boîte à tartines s’est aussi immiscé un document reprenant les actions réalisées par la commune pour les seniors.

À lire sur le même sujet =>Les récents travaux à Trooz ? « Rien à voir avec les élections communales » écrit le bourgmestre

« Cela me fait rire »

Toujours est-il que Caroline Taquin réfute les accusations qui pèsent contre elle. La couleur bleue ? Elle ne l’a pas choisie. Qui plus est, elle indique qu’elle se présente sur La Liste de la Bourgmestre aux communales de 2018. L’étiquette MR n’est tout de même pas bien loin. Quant à son nom inscrit sur la boîte à tartines ? « Cela se fait à chaque fois qu’un membre du collège est à l’initiative d’un projet », rétorque la maïeure à La Nouvelle Gazette.

« J-39, les attaques ‘coup dans l’eau’ débutent  ! », écrit-elle sur les réseaux sociaux. « Je m’en doutais, ça me fait rire car j’ai connu pire. Je suis blindée et certaine du travail accompli au quotidien (…) Certains grattent et s’amusent tandis que d’autres travaillent ». La règle, comme le rappelle la RTBF, est claire : pas de cadeau avec l’argent public en période électorale. La commission de contrôle des dépenses électorales risque de se pencher sur ce cas. Il ne manquerait plus que la boîte à tartine soit déjà remplie par un sandwiche au bleu.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une