Le féerique château de Fléron à vendre ... pour 2.600.000 euros!

Cette « élégante propriété », selon l’agence immobilière, cherche repreneur  pour la coquette somme de 2.600.000 euros.
Cette « élégante propriété », selon l’agence immobilière, cherche repreneur pour la coquette somme de 2.600.000 euros. - Sudpresse.

À celui qui a eu la chance de pénétrer dans l’intimité du château de Fléron, propriété des vicomtes de Baré de Comogne depuis le XVIIIe siècle, difficile de ne pas se souvenir de la fière cour d’honneur. D’emblée, elle donne le ton. Face à vous, percé de 17 hautes fenêtres et d’une double porte centrale, un corps de logis. Tout de blanc vêtu, son fronton triangulaire coiffé d’une toiture à la Mansart offre à cette « maison de campagne » des allures de splendide demeure à la française. Proposé à la vente 2.600.000 €, chose rarissime, malgré sa très longue histoire, ce joyau semble avoir été préservé des affres du temps.

Le domaine est déjà cité en 1280 par l’abbesse de Solières dans un acte stipulant que « Fléron est formé de deux fiefs et comprend 110 bonniers, un bâtiment cerné de fossés, de bois, de prairies et de viviers, situés en bordure de l’ancienne voie romaine, allant de Huy à Dinant. » Il faudra attendre 1745 et l’acquisition de la seigneurie par Jean-Joseph de Namur, chevalier du Saint-Empire romain, pour voir cette remarquable bâtisse sortir de terre. L’édifice était déjà très semblable à celui que nous connaissons aujourd’hui. En septembre 1816, la petite-fille de ce noble écuyer, Marie, épousera le vicomte Hippolyte de Baré de Comogne. Les noces, fabuleuses, se tiennent au château, résidence du nouveau couple.

2000m² habitables et 20 hectares de jardin

Les chiffres de cette « élégante propriété », pour reprendre les termes de l’agence, ont de quoi donner le vertige : douze chambres, sept salles de bain, treize salons de réception, une « grande salle à manger », un bureau, une bibliothèque, une chapelle… Au total, 2.000 m² habitables et une immense terrasse donnant, à perte de vue, sur un parc aux espèces remarquables, des forêts et des campagnes qui étalent leurs charmes (petit pont de pierres, glacière, étangs en enfilade, piscine, terrain de tennis…) sur plus de 20 hectares. Il fut relativement épargné par la Première Guerre mondiale mais entre le 12 et le 25 mai 1940, le château sera envahi par les troupes allemandes. Occupation et pillage vont perdurer durant tout le conflit. En évacuant au matin du 4 septembre 1944, les Allemands vont même réquisitionner l’automobile à 6 cylindres du vicomte Antoine, grand membre de la Résistance. Depuis Jean-Joseph de Namur et, par conséquent, Hippolyte et Marie, Fléron – actuelle propriété de Wautier Gendebien – était la fière demeure des vicomtes de Baré de Comogne.

Cette vente, aussi exceptionnelle soit-elle, s’apprête donc à tirer un trait définitif sur près de 300 ans d’histoire. Mais ne dit-on pas que ce sont les maisons qui choisissent leurs maîtres ? Dans un monde qui ne connaît plus que la crise, croisons les doigts pour que ce Downton Abbey liégeois ait l’embarras du choix !

 
  • Diana: son rêve, ses amours, sa tragédie

    La princesse Diana photographiée en 1996.

    La quatrième saison de « The Crown » sera prochainement disponible. La famille Windsor va s’agrandir et accueillir un nouveau personnage : la future épouse du prince Charles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern