La réouverture du musée Louis de Funès est prévue pour 2019 (photo)

© Belgaimage
© Belgaimage

La réouverture du musée Louis de Funès, qui avait fermé ses portes il y a deux ans, est une décision prise par le conseil municipal de la ville qui date du 20 novembre dernier. « L’ambition de ce musée est double : contribuer à faire connaître la personnalité de Louis de Funès et participer à l’attractivité de la ville en accueillant une collection d’intérêt national et international », a expliqué l’édile municipal Frédéric Masquelier.

Julia, la petite-fille de l’artiste, qui voulait que le musée soit basé à Saint-Tropez, avait expliqué à Nice-Matin les raisons du refus du maire local : « sa ville a déjà le musée de la gendarmerie ». La décision de rouvrir le musée s’est prise il y a trois mois, lorsqu’elle est entrée en contact avec Frédéric Masquelier, qui a immédiatement accepté le projet. « Du coup, ça s’est fait très rapidement. Il y a des aménagements à prévoir, la collection à transférer, mais le musée ouvrira l’an prochain », assure la descendante de l’artiste.

Une collection exposée

De nombreux objets de Louis de Funès y seront mis à l’honneur : lettres, montres, accessoires de films… un tas d’objets personnels en tous genres comme son César d’honneur obtenu en 1980. Le musée, initialement situé dans l’orangerie du Château de Clermont en Loire-Atlantique, avait été créé en 2013 par deux fans, mais avait dû fermer quand le bâtiment avait été vendu.

Aujourd’hui encore, Julia De Funès s’étonne de voir à quel point « les gens sont demandeurs de ce musée, le rapport à mon grand-père est affectif. Il est rentré dans les foyers, dans les familles ».

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern