Accueil Actu Soirmag

Le chanteur R. Kelly, accusé de pédophilie, lâché par sa maison de disques

Les dirigeants de Sony Music mettent un terme à leur collaboration avec l’artiste américain, accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineures de moins de 16 ans.

Temps de lecture: 1 min

De terribles accusations pèsent sur R. Kelly. Une à une, les personnes ayant collaboré avec lui le lâchent. Il y a d’abord eu Lady Gaga, puis encore Céline Dion. Désormais, c’est la maison de disques (RCA, filiale de Sony) du chanteur qui a décidé de mettre fin au contrat qui les liait, comme le révèle ce vendredi 18 janvier le média Billboard. Une décision qui fait suite aux nombreux soupçons qui entourent l’artiste. Il est notamment accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineures. Un documentaire accablant a sonné le coup de grâce pour R. Kelly.

Pour l’heure, l’annonce de cette rupture de contrat n’a pas encore été officiellement confirmée par Sony Music mais plusieurs médias d’habitude fort bien renseignés font référence à des sources proches du dossier préférant garder leur anonymat. Peu après Billboard, c’est le site Variety qui a confirmé l’information : « Sony Music a décidé de mettre fin à sa relation professionnelle avec R. Kelly », écrit le média. R. Kelly a toujours démenti les faits. Et préparait un nouvel album.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une