Décès de Karl Lagerfeld: le géant de la mode en quinze célèbres citations

Décès de Karl Lagerfeld: le géant de la mode en quinze célèbres citations
BelgaImage

Le Kaiser n’est plus. Mais beaucoup d’autres choses resteront : ses créations estampillées Chanel, son légendaire charisme mais aussi et bien sûr ses déclarations. Karl Lagerfeld n’a jamais eu du mal à dire ce qu’il pensait de l’actualité, de Chanel, de la technologie, de la politique, de l’Allemagne ou encore de l’homosexualité. Il a aussi évoqué la mort.

Le décès de ce grand homme de la mode, c’est donc aussi l’occasion d’épingler quelques citations profondes, drôles, décalées ou volontairement provoc’ prononcées par Karl Lagerfled. Au fil des années, ces saillies ont été distillées à travers de nombreuses interviews et ont été épinglées régulièrement par les médias. Petite revue d’effectif :

1. La mode n’est ni morale, ni amorale, mais elle est faite pour remonter le moral.

2. Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging.

3. Sur sa chatte Choupette : « Elle est devenue le chat le plus célèbre du monde. Je reçois même des propositions de marques de nourriture pour animaux de compagnie, mais c’est hors de question. Je suis commercial, elle ne l’est pas

4. Je me souviens d’une créatrice qui disait que ses robes n’étaient portées que par des femmes intelligentes. Évidemment, elle a fait faillite.

5. Quand j’étais enfant, j’ai demandé à ma mère ce qu’était l’homosexualité, et elle m’a dit – c’était il y a moins d’un siècle en Allemagne, mais elle était très ouverte d’esprit – : ‘C’est comme la couleur des cheveux. Ce n’est rien. Il y a des gens qui sont blonds et d’autres qui sont bruns. Ce n’est pas un sujet de discussion.’ Elle avait une attitude très saine.

6. Je n’ai jamais voté de ma vie. Je ne voterai jamais. Je connais trop comment fonctionne la politique pour en avoir vu les coulisses. Pour voter, il faut croire toutes les promesses qu’ils vous font, alors qu’ils ne les tiendront pas. Mais si on me donne un pin’s d’Obama, je veux bien le porter.

7. Je suis schleu une fois pour toutes. Et je suis contre la double nationalité. Il faut assumer ce qu’on est. Ce n’est pas de ma faute si je suis né en Allemagne où ils ont fait des saloperies. Je suis allemand, je dois assumer.

8. Sur le selfie : « Ils sont cette chose horrible où vous êtes déformé. Le menton est trop gros, la tête est trop petite. Non, c’est de la masturbation électronique ».

9. Il n’y aura pas d’enterrement. Plutôt mourir.

10. Je déteste avoir des conversations intellectuelles, seule ma propre opinion m’intéresse

11. Je suis une sorte de nymphomane de la mode qui n’atteint jamais l’orgasme.

12. Si je sais combien j'ai sur mon compte bancaire ? Mais c’est une question de pauvre, ça.

13. Je voulais à tout prix apprendre le piano. Au bout d’un an de cours, ma mère m’a foutu le couvercle sur les doigts et elle m’a dit : ‘Dessine, ça fera moins de bruit’. Elle avait raison.

14. Je n’ai ni remords ni regret. Je suis amnésique du passé.

15. Je publierai mes mémoires après ma mort, avant je ne peux pas, j’ai trop de comptes à régler. Il faudra qu’elles restent en anglais, j’écris mieux en anglais et n’accepterai pas de traduction. Si vous ne pouvez pas me lire en anglais, c’est que ces mémoires ne sont pas faites pour vous.

 
  • Comment les animaux vivent le deuil

    PHOTONEWS_10771703-039

    Les hommes ne sont pas les seuls à être affectés par la disparition d’un proche. Les bêtes aussi connaissent une forme de deuil. Voici quelques histoires étonnantes et interpellantes.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern