Barbra Streisand «se sent mal» pour Michael Jackson et ses victimes présumées

Barbra Streisand «se sent mal» pour Michael Jackson et ses victimes présumées

Pas une semaine ne passe sans qu’une nouvelle polémique ne naisse autour du documentaire choc « Leaving Neverland ». Diffusé début du mois aux Etats-Unis sur HBO, le long reportage remet en lumière les accusations de pédophile contre Michael Jackson, deux intervenants racontant (en détail) les sévices subis lorsqu’ils étaient enfants.

Interrogée par The Times, la chanteuse et actrice, Barbara Streisand a, semble-t-il, voulu prendre la défense des victimes mais aussi du King de la pop. Une attitude qui n’a pas plus à de nombreux lecteurs du magazine britannique.

Alors qu’elle commence par expliquer qu’elle croit « absolument » les témoignages de Wade Robson et James Safechuck, les deux hommes qui apparaissent dans le documentaire, elle affirme ensuite ne pas pouvoir dénoncer les agissements décrits. « Ses besoins sexuels étaient ce qu’ils étaient, que ce soit à cause de son enfance ou de son ADN », démarre la chanteuse de 76 ans. « C’est un mélange de sentiments. Je me sens mal pour eux (Robson et Safechuck). Je me sens mal pour lui. Je pense que c’est de la faute des parents, qui ont laissé leurs enfants dormir avec lui. Pourquoi Michael Jackson aurait-il eu besoin d’avoir avec lui ces petits enfants habillés comme lui, avec les mêmes chaussures, les mêmes chapeaux, qui dansent comme lui ? »

Barbra Streisand va jusqu’à remettre en doute les traumatismes des deux hommes. « Vous pouvez utiliser le terme « agression sexuelles ». Mais ces enfants, comme ils le disent dans le documentaire, étaient ravis d’être avec lui. Aujourd’hui, ils sont tous les deux mariés et ont des enfants, donc ça ne les a pas tués », conclu l’actrice, avec des mots très durs.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern