Pourquoi mange-t-on des lapins en chocolat à Pâques ? (vidéo)

Belgaimage
Belgaimage

À Pâques, vous mangez certainement des chocolats en forme de lapin. Mais savez-vous d‘où vient cette tradition ? À l’origine, les Chrétiens célèbrent Pâques en souvenir de la crucifixion et de la résurrection du Christ. Bien que l’on voie aujourd’hui des lapins en chocolat partout à cette période de l’année, selon l’Encyclopédie de la religion, « le lapin de Pâques n’a jamais reçu d’interprétation chrétienne spécifique  ». Pourquoi un lapin alors ?

Une grande partie de la tradition du lapin de Pâques proviendrait en réalité d’Ostara, la déesse germanique de la fertilité pré-chrétienne. Le mot « Pâques » découle en effet de son nom (« Easter en anglais »). De plus, cette déesse était accompagnée d’un lapin comme animal de compagnie. L’imagerie associée à la divinité a donc engendré le personnage fictif d’Oschter Haws, un lapin qui donnait des œufs aux enfants à Pâques.

Durant la révolution industrielle, le chocolat lisse et solide commença à être développé, alors qu’au même moment l’Allemagne se lançait dans le perfectionnement de moules à chocolats de toutes formes, dont de lapin. Ce n’est qu’à la fin des années 1800 que la tradition du lapin en chocolat fut exportée en Amérique mais depuis cette époque, la tradition a perduré. Un lapin en chocolat, ça vous tente ?

 
  • Mick Schumacher, au nom du père

    Mick Schumacher devant le portrait de son illustre paternel: «C’est le plus grand pilote de tous les temps, il est mon idole», dit le jeune compétiteur, arrivé en F1 à 22 ans, comme son père.

    Alors que les fans attendent depuis presque huit années un signe de vie de leur pilote préféré, son fils de 22 ans a pris la relève en Formule 1. Un défi compliqué.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern