«Koh-Lanta»: non, Maxime n’est pas un «Monsieur Je-sais-tout» et c’est lui qui le dit

«Koh-Lanta»: non, Maxime n’est pas un «Monsieur Je-sais-tout» et c’est lui qui le dit
Capture d’écran - Koh-Lanta

Il se savait menacé. Les autres aventuriers l’ont confirmé en inscrivant le nom de « Maxime » sur les bulletins de vote lors du conseil de ce vendredi 31 mai. Le Français paie le prix fort à cause son plus gros défaut : avoir été le meilleur sur les épreuves, qu’elles soient physiques ou non. Tout au long de l’aventure, il aura impressionné, quitte à dégoûter ses concurrents et à agacer les téléspectateurs.

>Koh-Lanta : Nicolas, le candidat belge éliminé, comprend qu’il « a pu saouler tout le monde »

D’ailleurs, Maud, la candidate belge, avait rapidement conseillé à Maxime d’en faire moins sur les épreuves, pour ne pas avoir la pancarte du favori, à éliminer à la première opportunité : « Elle me dit qu’il faudra penser à être moins fort, et je lui ai répondu que je n’étais pas venu pour faire semblant et jouer stratégiquement sur les épreuves », raconte-t-il au média 20 Minutes. « Je suis venu pour montrer que par l’effort et le dépassement de soi, on peut avancer. Si je l’avais fait, j’aurais eu des regrets et il en était hors de question ».

« Comme un condamné dans son couloir »

Résultat, quand il n’a pas gagné l’épreuve d’immunité, il a vite compris qu’il n’allait plus faire long feu sur le camp réunifié. Pour profiter de ses derniers moments, Maxime prend du temps pour lui sur l’île, comme il le note auprès de 20 Minutes : « Après l’épreuve d’immunité, mon isolement est volontaire parce que tout le monde me dit que ça va aller, qu’il ne faut pas que je m’en fasse, et puis juste après j’entends ‘C’est bon, le vote de ce soir est plié’. Il y a un moment où je me dis que je vais prendre du temps pour moi, faire les trucs qui me plaisent si c’est mon dernier soir sur l’île ».

Puis, c’est le conseil et Maxime se sent « un peu comme un condamné dans son couloir ». « Malgré les gentilles phrases qu’on a pu me dire avant, je sais que c’est l’opportunité qu’ils attendaient », lâche-t-il. Il regrette les stratégies à longueur de journée et le fait de ne pas pouvoir faire confiance à ses compagnons d’aventure : « Le doute des uns envers les autres, ça c’est dur parce que ce n’est pas dans mes valeurs et ma morale ».

Montage mis en cause

Toujours est-il que Maxime n’était pas seulement fort sur les épreuves. Au fil des jours, il s’est aussi attiré les foudres de certains aventuriers, notamment Cindy. Les candidats lui reprochaient son côté soporifique et son ton professoral. Maxime s’en défend dans 20 Minutes : « En fait, j’explique uniquement des choses qu’on m’a demandées, je n’étale pas ma science ». Il conclut :

« Je réponds aux questions si on me les poste. Oui, je peux répondre plus longuement parce que le sujet me passionne, mais c’est tout. Dans le montage, il y a des moments où l’on me voit juste parler pour parler, mais la question était venue juste avant. Je ne suis pas Monsieur Je-sais-tout, je suis un curieux permanent, j’aime apprendre tous les jours. »

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern