Une tête de loup préhistorique a été retrouvée en Sibérie (photos)

Une tête de loup préhistorique a été retrouvée en Sibérie (photos)
Twitter (« The Siberian Times »)

Pavel Efimov, un habitant de Yakoutie, est tombé en 2018 sur la tête d’un loup géant alors qu’il se baladait tranquillement sur les rives du fleuve Tiekthyak, relaie le Siberian Times.

Ne sachant pas trop à quel genre de bête il avait à faire, la tête est confiée à une équipe de chercheur japonais. Le verdict est sans appel, il s’agit de la tête d’un loup préhistorique vieux de 40.000 ans ! Un constat très étonnant quand on sait dans quel état les restes de l’animal ont été retrouvés : crocs, pelage, tissus du cerveau, tout était encore bien en place sur le crâne du quadrupède.

Ce qui explique cet excellent état de conservation, c’est que le loup était enfermé dans le pergélisol, un lieu dont certaines couches de glace ne fondent, en principe, jamais. Albert Protopopov, un paléontologue interrogé par le quotidien russe, assure qu’un tel état de conservation est une première.

Selon les experts, le loup du Pléistocène (en référence au nom de son époque généalogique, au début du Quaternaire) était plus grand que les descendants que nous connaissons aujourd’hui. À l’époque, les loups pouvaient atteindre jusqu’à 1,6 mètre de longueur.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern