Maud, la dernière Belge en lice, se confie avant la finale de Koh-Lanta: «J’ai été horrifiée par l’état de mon corps»

Maud, la dernière Belge en lice, se confie avant la finale de Koh-Lanta: «J’ai été horrifiée par l’état de mon corps»
TF1

« Je suis une rescapée », et ce n’est pas peu de le dire. Dans une interview accordée à nos confrères du Figaro, la Belge confirme qu’elle est passée par toutes les émotions lors de ce Koh-Lanta qu’elle décrit comme « une super aventure » qu’on « ne vit qu’une fois ». Au fil des semaines, Maud a failli être éliminée à plusieurs reprises. Mais avec son allié de toujours, Cyril, elle a su déjouer les pronostics et se hisser jusqu’à la grande finale de la compétition.

=>«Koh-Lanta»: «La stratégie peut avoir beaucoup d’aspects différents», raconte Maud

« J’avais envie de profiter pleinement de mon aventure et chaque jour était un cadeau. Après la réunification, avec les rouges, on a bien compris ça se terminerait très vite et que c’était chaud pour nous », mais les stratégies battent leur plein et les alliances se font et se défont, pour le plus grand bonheur de Maud. Même si ça n’a pas été facile de devoir courtiser les autres pour s’assurer une place au sein de Koh-Lanta : « Je déteste devoir faire un jeu de séduction pour plaire aux gens, ce n’est pas dans ma nature ».

Prise de conscience

Au fil des semaines, Maud s’est liée d’amitié avec son ancien compagnon rouge. Elle pointe d’ailleurs « la formidable amitié avec Cyril ». « C’est extraordinaire d’être à deux, de pouvoir compter l’un sur l’autre », ajoutant que le reste des aventuriers a aussi joué un grand rôle dans son aventure. Car s’il y a bien une chose que Maud aime, quitte à en agacer certains, c’est de parler : « Maxime dit que l’enfer ce sont les autres. Moi, c’est tout l’inverse, mon paradis ce sont les autres ».

Et puis, c’est le drame. Sur une épreuve d’apparence anodine, Maud se blesse : côte cassée. Mais elle n’abandonne pas, il n’y a de toute façon pas grand-chose à faire. Elle souligne : « Je ne me suis jamais sentie en danger car j’étais suivie pas le médecin ». Mais ce qui a fait frémir la Belge, c’est sa perte de poids, découverte dans un miroir : « Je ne me suis pas rendu compte que j’avais perdu autant de poids et je l’ai découvert en voyant mon reflet dans le miroir. Alors que je participais à un jeu dans lequel je m’amusais pleinement, j’ai été horrifiée par l’état de mon corps. J’ai pensé à tous ces gens qui meurent de faim. Je n’avais pas envie de renvoyer cette image-là. Ce n’est pas le but de Koh-Lanta ».

Et l’humain dans tout ça ?

La faute à la rudesse de l’aventure, évidemment. Mais aussi aux circonstances particulières de son jeu à elle : « On n’a pas tout vu mais au 13e ou 14e jour, j’ai été bien malade car j’ai mangé des bernard-l’ermite avec les pattes, j’avais la flemme de les décortiquer », sourit-elle. « Et quand on mange un peu trop de coquillages, ça bouche les intestins. J’ai passé toute une nuit à vomir, ce n’était pas très agréable ». Puis, la blessure n’a fait qu’empirer les choses.

Toujours est-il que Maud est en finale. Et elle se permet de nous mettre quelque peu l’eau à la bouche : « Le plus dur est ce qu’il va se passer dans le dernier épisode ». Elle conclut auprès de nos confrères du Figaro, pointant un passage de l’émission à découvrir ce soir où elle a eu de la peine : « Ça ne passera peut-être pas à l’image mais ce n’est pas très grave. J’aime beaucoup les gens et j’essaye de les respecter au maximum ». Reste à savoir si elle sera finaliste de l’émission et si ses compagnons d’aventure la choisiront : 100.000 euros à la clé.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern