Une séquence raciste dans «Un dîner presque parfait» provoque l’indignation des internautes et les excuses de W9

Une séquence raciste dans «Un dîner presque parfait» provoque l’indignation des internautes et les excuses de W9
Capture d’écran - Twitter

Du racisme ordinaire sur W9 : c’est ce que de nombreux internautes ont souligné après la diffusion, ce mardi 23 juillet sur W9, d’un épisode de l’émission « Un dîner presque parfait » dans lequel des candidats ont caricaturé des personnes asiatiques. La séquence a provoqué la colère de plusieurs personnes sur les réseaux sociaux. Il faut dire que les candidats n’y ont pas été avec le dos de la cuillère. Une scène raciste dans laquelle ils s’étiraient le coin des yeux ou parlaient en accentuant les sons pour faire penser, de près ou de loin, à un vague accent asiatique.

La scène a été diffusée telle quelle par W9 qui s’est bien sûr fait taper sur les doigts, comme le notent plusieurs médias français dont BFMTV  : « Asiatiques moqués dans Un dîner presque parfait sur W9 par des participants qui se tirent les yeux sur fond de bruits non-reconnaissables (kung-fu ou langue bizarre). Ces gestes sont insupportables ! Non, ce n’est pas acceptable pour les spectateurs, chaînes, participants », lance un internaute.

Sentant la polémique pointer le bout de son nez, la chaîne a rapidement réagi dans un tweet sur son compte officiel. W9 a rapidement présenté ses excuses : « W9 tient à présenter ses excuses à toutes les personnes qui ont pu être gênées ou choquées par l’épisode #UDPP diffusé mardi 23 juillet. La chaîne prend les mesures nécessaires pour que cette séquence ne soit plus jamais diffusée ». À l’été 2018, la même émission avait été épinglée pour un dîner sur le thème de la Chine. W9 ne s’était pas excusée, alors. Comme quoi, on apprend de ses erreurs, mais pas tout à fait non plus.

 
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern