À la télé ce soir: l’épilogue du «Tour de France 2019» ou un «Camping Paradis» inédit

À la télé ce soir: l’épilogue du «Tour de France 2019» ou un «Camping Paradis» inédit
Bel

Un dimanche de pluie équivaut à une soirée devant la télé. C’est peut-être le programme qui vous attend, n’est-ce pas ? Alors, suivez le guide !

Dernière étape du Tour de France 2019, à 19h15 sur La Deux

Comme de tradition, le peloton se met en formation défilé pour cette dernière étape vers Paris. L’occasion pour le maillot jaune, Egan Bernal, de profiter des derniers kilomètres de ce Tour de France paré de cette tunique tant convoitée. Pour les sprinteurs, les enjeux seront différents avec cette arrivée royale sur les Champs-Élysées. L’an dernier, le Norvégien Alexander Kristoff s’était imposé au sprint sur la plus belle avenue du monde. Qui lui succédera ?

Camping Paradis, à 20h20 sur RTL-TVI

« Tel épris qui croyait prendre » : Sébastien, un grand ami de Tom, se présente au camping avec sa nouvelle petite amie, Mila. Cet ancien coureur de jupons a toujours menti à ses conquêtes pour ne pas s’engager sérieusement. Il s’invente une fausse vie, avec une fausse épouse et de faux enfants. Il se prétend en pleine séparation. Sa meilleure amie, Céline, et son fils Jules endossent ces rôles de composition. Sébastien a vécu un drame amoureux et, depuis ce jour, il a toujours voulu rester libre. Mais avec Mila, tout a changé.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

Arrête ton cinéma, à 21h05 sur France 4 – Deux étoiles

Le roman autobiographique de Sylvie Testud gagne en dynamisme avec le numéro délirant que livrent Josiane Balasko et Zabou Breitman en productrices foldingues ! Le cinéma français est littéralement passé à la moulinette, ce qui n’a pas du tout plu à son public. Il y a pourtant de quoi s’amuser tout en ricanant. Car il y a toujours des vérités qui blessent.

Easy Rider, à 23h00 sur Arte – Deux étoiles

Un film culte qui s’ouvre sur les cris de Steppenwolf et son fameux « Born to be wild », avant le départ des deux « choppers » du réalisateur et de son producteur Peter Fonda. Le problème c’est qu’en dehors des arrivées en cours de route du jeune Jack Nicholson – très joyeusement doublé par Michel Roux – et de la provocante Karen Black, il ne se passe pas grand-chose en dehors d’échanges de considérations banales sur le « hippies’ lifestyle ». En fait, à voir quasi comme un documentaire.

Photo de famille, à 20h30 sur BE 1 – Une étoile (et première télé)

Après son « Je me suis fait tout petit » de 2012, l’auteure réembarque Vanessa Paradis et Laurent Capelluto dans une chronique familiale « foutraque » où l’on retrouve… pêle-mêle Jean-Pierre Bacri, Chantal Lauby, Pierre Deladonchamps et Camille Cotin, laquelle s’efforce de mener la danse. Une mission pourtant impossible au propre comme au figuré. C’est prétendument bien joué et bien écrit. C’est surtout très nombriliste de bord de Seine et aussi très inégal, mais ça s’achève au moins sur une… scène très joyeuse et qui, mieux, est carrément campagnarde.

Bridget Jones : l’âge de raison, à 21h05 sur TF1 – Une étoile

Trois ans plus tôt, « Le journal de Bridget Jones » avait séduit par sa liberté de ton, sa fraîcheur et l’énergie de son interprète Renée Zellweger. Pour satisfaire l’appétit des producteurs, on a remis le couvert en forçant les traits à tous les niveaux. Du copier-coller en moins bien.

Cocktail, à 23h05 sur France 2 – Une étoile

Après son remake du « Bounty » et l’excellent « Sens unique », le réalisateur australien surfa brièvement sur la vague Tom Cruise déclenchée par le succès de « Top Gun », avec cette friandise romantique.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern