Décès de la princesse Christina des Pays-Bas, sœur cadette de Beatrix

La fille cadette de Juliana des Pays-Bas (reine de 1948 à 1980) et du prince Bernhard, qui ont eu quatre filles, s’est éteinte au Palais Noordeinde. Elle était âgée de 72 ans. Née « Marijke », environ un an et demi avant que sa mère ne monte sur le trône, la princesse avait plus tard décidé de n’utiliser que son deuxième prénom, Christina.

Selon l’agence néerlandaise ANP, cela faisait plusieurs années que la princesse souffrait d’un cancer des os. La famille royale néerlandaise prévoit des funérailles dans l’intimité, mais a ouvert un registre de condoléances. Le couple souverain, le roi Willem-Alexander et la reine Maxima, ainsi que la princesse (ex-reine) Beatrix, ont salué via le compte Twitter de la maison royale néerlandaise une «  personnalité marquante et au grand cœur ».

Princesse volontairement discrète, elle était passionnée de musique. Malgré un handicap visuel important (elle était née aveugle d’un œil), elle avait d’ailleurs étudié la pédagogie musicale au Canada, comme le rappelle le Volkskrant dans un portrait, vendredi. Mariée en 1975, puis divorcée en 1996, elle a eu trois enfants. Un concours musical pour jeunes talents porte son nom.

Belga

 
  • Belgaimage

    Les règles de la légitime défense

    De plus en plus de Belges ont une arme à la maison. Mais quand peut-on l’utiliser pour se défendre ? Un point après le drame de Ferrières.

  • Le rover européen ExoMars foulera le sol martien au printemps 2021, comme ici sur cette vue d’artiste.

    2020: objectif Mars!

    Un rover américain et un rover européen décolleront cet été à destination de la Planète Rouge. Leur mission très ambitieuse: trouver des traces de vie extraterrestre.

  • Inutile pour les seniors de se lancer dans des activités pointues
: mieux vaut opter pour une musculation adaptée à son état général.

    Il n’y a pas d’âge pour se muscler

    Une étude britannique a démontré qu’en matière de musculation, il n’était jamais trop tard pour s’y mettre. Même à plus de 70 ans, les résultats sont bien plus rapides qu’on ne le croit ! Les explications d’un spécialiste en médecine sportive.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern