Les images des milliers de poissons morts asphyxiés dans un lac grec à cause de la sécheresse (vidéo)

Les images des milliers de poissons morts asphyxiés dans un lac grec à cause de la sécheresse (vidéo)
Capture d’écran - YouTube/HuffingtonPost

Il s’agit surtout de poissons de grande taille asphyxiés après une importante période « de sécheresse, de températures élevées, qui ont entraîné la diminution du niveau de l’eau », a indiqué à l’AFP Dimitra Bobori, responsable des lacs de la région de Macédoine, dans le nord de la Grèce, à 30km de la métropole de Thessalonique.

« Désastre naturel »

En 2014, la profondeur maximale du lac Koronia était de 2,8 mètres, contre une profondeur de 60 à 80 cm aujourd’hui en raison de l’évaporation de l’eau et d’un contrôle insuffisant du maintien des eaux du lac par les autorités, a-t-elle souligné. Cette diminution importante du niveau du lac réduit l’oxygène dont les poissons ont besoin, a expliqué Dimitra Bobori.

Le lac Koronia a connu au moins quatre fois un tel phénomène depuis 1995, accompagné de l’apparition de milliers de poissons morts à la surface. Les experts ont prévenu à plusieurs reprises les autorités du risque d’« un désastre naturel ». Connu pour la richesse de son milieu aquatique, voie de passage pour les oiseaux migrateurs, et inscrit au réseau européen des régions protégées Natura, le lac de Koronia est depuis longtemps victime de la sécheresse mais aussi de la pollution.

Un lac et ses catastrophes

Après plusieurs mises en garde appelant la Grèce à renforcer la protection du lac, la Commission européenne a saisi en 2011 la Cour de justice européenne sur le sujet. Les écologistes et l’association grecque des ornithologues estiment que le non-respect des normes environnementales ainsi que la poursuite de la pollution des eaux par les industries et entreprises agricoles des environs et le pompage abusif sont à l’origine du problème.

En 2007, 200 oiseaux avaient été retrouvés morts sur les bords du lac à la suite de l’apparition d’une bactérie. Mais la plus grande catastrophe avait eu lieu en 2004 : 4.500 oiseaux avaient péri en raison du bacille « clostridium botulinum », une toxine qui se développe notamment dans des eaux stagnantes et/ou polluées et qui est à l’origine du botulisme.

AFP

 
  • Quel avenir pour la monarchie britannique?

    Le prince William dépasse de 20% en popularité son père, le prince Charles. Montera-t-il pour autant sur le trône à sa place?

    Elizabeth II en deuil aura 95 ans ce 21 avril. Quel avenir pour la monarchie britannique ? Un sondage plébiscite William : il doit être le prochain sur le Trône d’Angleterre.

  • Anne-Françoise Rousseau, la cheffe de clinique (à droite), observe les paramètres vitaux d’un patient intubé. - Mathieu Golinvaux

    Le CHU de Liège réquisitionné dans la lutte Covid-19

    Au CHU de Liège, le Centre des brûlés s’est mué en unité de soins intensifs « classique » pour contrecarrer l’avancée du Covid-19.

  • Florence Aubenas est allée s’installer un an dans le village pour «comprendre» ce fait divers sanglant.

    Florence Aubenas explore une nouvelle enquête

    Florence Aubenas ausculte un assassinat sur lequel elle a enquêté pendant sept ans. Un fait divers qui entremêle la France dont on ne parle pas, une bonne dose de mystère et une gueule connue du cinéma.

  • Le Britannique a compris avant tout le monde qu’il pourrait s’enrichir grâce au cannabis thérapeuthique.

    Le cannabis, le nouvel or vert

    De plus en plus de pays autorisent le cannabis thérapeutique. Sur ce marché florissant, un Britannique s’impose. Entre excentricité agaçante et génie entrepreneurial, voici le (presque) milliardaire Maximilian White.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • William Leymergie publie son premier roman

    Aujourd’hui présentateur de «William à midi» sur C8, William Leymergie publie également sonpremier roman.

    Actuel journaliste-animateur de C8, William Leymergie, qui fut longtemps l’âme de « Télématin » (France 2), surprend en nous emmenant sur un terrain où on ne l’attendait pas. Un roman de caape, d’épée et d’amour.