40 ans après: le récit d’une prise d’otages longue de 444 jours

Un otage les yeux bandés et les mains attachées, l’image a choqué l’Amérique en 1979. L’ambassade fut prise d’assaut par des manifestants hostiles au shah d’Iran. Leur colère avait trouvé sa cible : les USA. Les quelques protections ne suffirent pas à contenir la foule en train d’escalader les grilles pour ensuite exhiber leurs prises à la face du monde.
Un otage les yeux bandés et les mains attachées, l’image a choqué l’Amérique en 1979. L’ambassade fut prise d’assaut par des manifestants hostiles au shah d’Iran. Leur colère avait trouvé sa cible : les USA. Les quelques protections ne suffirent pas à contenir la foule en train d’escalader les grilles pour ensuite exhiber leurs prises à la face du monde. - Photonews

Ce fut un choc, un déferlement de haine, un saccage avec, à la clé, une reddition et ces images repassant en boucle, gravement offensantes pour l’Amérique : des otages de l’ambassade marchant les yeux bandés devant une foule en colère. La « crise des otages américains en Iran » a laissé des traces dans les mémoires. Elle a ouvert une longue et profonde inimitié entre le « Grand Satan » et la République islamique, encore d’actualité avec l’embargo US et la dénonciation par Donald Trump des accords sur le nucléaire iranien.

...
Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète