Angèle: «C’est compliqué d’être spontané quand on est tout le temps sous les projecteurs» (vidéo)

Angèle: «C’est compliqué d’être spontané quand on est tout le temps sous les projecteurs» (vidéo)
Capture d’écran/France2

« Comment on pourrait qualifier ces deux dernières années ? De tourbillon ? », s’est interrogé Laurent Delahousse en accueillant Angèle sur son plateau ce dimanche soir. « Oui ça me va ! », lui a répondu l’artiste de 23 ans, qui était invitée à l’occasion de la sortie de « Brol, la suite », la réédition de son premier album.

Laurent Delahousse en a profité pour parler féminisme et popularité avec Angèle, élue artiste féminine francophone de l’année aux derniers NRJ Music Awards. Le présentateur est revenu sur le succès du tube « Balance ton quoi », certifié disque de diamant : « Vous aviez sous-estimé le pouvoir d’une chanson ? ». « Totalement j’ai sous-estimé ce que ça allait me faire porter », a commencé Angèle, avant d’expliquer : « Quand j’ai écrit cette chanson, j’avais 21 ans, c’était assez naïf. C’est ça qui a fait la légèreté de la chanson. Et puis en fait, je me suis beaucoup plus intéressée à ce féminisme et j’ai compris que j’avais plein de lacunes ».

L’interprète de « Tout oublier » est pour le moment en tournée en France et en Belgique, où elle enchaîne les concerts sold-out. Interrogée sur Stromae, qui a arrêté sa carrière pour une durée indéterminée, Angèle a parlé « d’addiction » aux concerts : « Quand les artistes disent qu’ils prennent des moments de break, c’est peut-être pour un moment sortir des médias et faire des pauses dans la tournée. Parce que faire des tournées, c’est à la fois très excitant, mais ça devient une drogue, parce que tous les soirs on a envie d’y retourner. Sauf que physiquement, c’est intense ».

Suivie par plus de deux millions de personnes sur Instagram, la chanteuse belge est en permanence en contact avec ses followers. Ce qui pourrait en étouffer certains n’a pas l’air de déranger Angèle. Mais ce qui peut parfois être déstabilisant, c’est le fait qu’elle est vue « plus comme une célébrité » et moins comme un être humain. « J’essaie tant bien que mal de rester la plus naturelle possible, mais c’est compliqué d’être spontané quand on est tout le temps sous les projecteurs », a expliqué la chanteuse.

Angèle a conclu son passage sur France 2 par un extrait de son nouvel album, le titre « Tu me regardes ». Au naturel, au piano.

 
  • Dossier: Harry et Meghan, le coup de grâce

    Isopix

    Il a annoncé avec son épouse Meghan Markle qu’ils se retiraient de leurs fonctions royales. Une situation inédite en Angleterre. Soir mag décortique en long et en large la crise actuelle.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern