Soir mag rouvre l’enquête: un gendarme mort et un frère qui connaît les tueurs

Peter De Vleeschouwer, le gendarme qui en savait trop
? La famille n’en démord pas, il a été «
liquidé
» parce qu’il enquêtait sur des faits de corruption.
Peter De Vleeschouwer, le gendarme qui en savait trop ? La famille n’en démord pas, il a été « liquidé » parce qu’il enquêtait sur des faits de corruption. - BelgaImage

Le 26 juillet 2010, Chris De Vleeschauwer écrit au procureur du roi de Termonde Christian Dufour. Il laisse parler sa colère et s’inspire du « J’accuse » d’Emile Zola dans sa lettre au président de la République Félix Faure : « À propos de la mort de mon frère, Monsieur le procureur, je vous accuse d’avoir mené l’enquête d’une manière qui n’a pas été objective. (…) Je vous accuse d’entrave à la justice dans un but politique et afin de sauver la réputation de la gendarmerie. »

En Belgique, le dossier...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète