La bataille des Ardennes: le plan de la dernière chance d’Adolf Hitler raconté 75 ans après

La prise de Bastogne est un jalon essentiel du plan de Hitler. Ici, un flot de réfugiés progresse dans le centre de la ville protégée par des soldats de la 101
e
 Airborne américaine.
La prise de Bastogne est un jalon essentiel du plan de Hitler. Ici, un flot de réfugiés progresse dans le centre de la ville protégée par des soldats de la 101 e Airborne américaine. - BelgaImage

Un plan de la dernière chance, magnifique, grandiose, comme seul un stratège de génie, donc… lui-même, peut l’avoir imaginé ! Hitler en est persuadé, il tient là le grand œuvre qui, à l’entame de l’hiver 1944-1945, va lui permettre de retourner la situation à son avantage dans une Deuxième Guerre mondiale en passe d’être remportée par les Alliés. Ce plan, il l’a cogité pendant sa convalescence des suites d’une jaunisse. Il s’agit de rééditer la glorieuse campagne de 1940. En menant une grande offensive dans les Ardennes, il compte percer le front allié, prendre de force le port d’...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète