Ils créent des chaussons à partir de poils de vos animaux de compagnie

Ils créent des chaussons à partir de poils de vos animaux de compagnie
Facebook

Damien et Églantine Decaudin, un couple de Français, très attachés à leur chienne de 16 ans, ont, un jour, eu l’idée de récupérer ses poils pour en tricoter des souvenirs.

À l’aide de deux vieilles machines en bois, ils commencent à tisser les poils d’animaux de compagnie, apprenant les bases sur Internet.

Depuis le lancement de l’affaire, mi-août, à Fontaine-au-Bois, dans le Nord, le couple a déjà réalisé plusieurs créations, pour des amis d’abord puis pour les autres aussi. « Nous avons des commandes de Metz, Chambéry, Paris, de la Bretagne ou de Belgique », raconte Damien. Ils tissent et tricotent de petits cœurs, des étoiles, mais aussi des écharpes, des bonnets ou encore des chaussons. « Nos clients sont des amoureux de leur animal de compagnie qui n’ont pas les moyens de les faire incinérer pour 500 euros afin de récupérer l’urne en souvenir. Alors que nos produits, réalisés de leur vivant, ne coûtent qu’entre 10 et 60 euros. »

« La laine obtenue est beaucoup plus chaude que celle du mouton », continue-t-il, en précisant qu’aucune maltraitance animale n’est effectuée, puisque les poils sont récupérés au brossage.

Le couple essaie, à présent, de dépasser la frontière francophone. Récemment, Damien et Églantine ont envoyé un cœur en poils de Cordi à… la reine d’Angleterre, qui adore cette race de chien. Ils testent également de nouveaux produits, notamment les poils d’ânes et de vaches.

 
Signé duBus
Signé Stéphane Bern
  • Le nombre de permis de bâtir octroyés en Belgique pour de nouvelles constructions unifamiliales diminue progressivement. La tendance qui monte: l’habitat groupé.

    Batibouw, un vrai salon… virtuel

    Du 27 février au 7 mars, la foire du bâtiment se tient sur internet. Un vrai salon, avec des contacts avec les exposants, mais en ligne. Un thème à retenir: les logements modulables.

  • Les activités de prostitution sont interdites depuis octobre. Vont-elles reprendre le 1er mars?

    Prostituées, les oubliées du confinement

    La crise pousse des femmes à exercer leur métier dans la plus grande clandestinité. La commune de Schaerbeek demande des décisions claires au Comité de concertation.

  • La princesse Delphine s’est pliée de bonne grâce au jeu des photos témoins. Elle prend la pose ici devant le tombeau du roi Léopold Ier.

    Monarchie: Delphine dans la crypte royale

    Le 17 février, le Roi a invité sa demi-sœur à se recueillir devant les défunts de la Famille royale en l’église Notre-Dame de Laeken.