Jeune mère divorcée, elle est recalée au concours Miss Monde et porte plainte pour «sexisme»

« Elle a accouché quand elle avait 19 ans puis a divorcé. Je pense que ce n'est pas une bonne chose de mettre une telle personne en position de modèle à suivre ». C’est avec ses mots qu’en septembre 2018, un des juges du concours de Miss Ukraine avait gentiment poussé Veronika Didusenko vers la porte de sortie, alors que la jeune femme avait déjà reçu le titre national. Elle avait donc dû céder sa place à sa dauphine.

Et aujourd’hui, rebelote, à l’occasion de la compétition Miss Monde cette fois. La mannequin ukrainienne a été disqualifiée du concours. Dans un post Instagram, la maman de 24 ans dénonce le règlement « sexiste, dépassé, désuet, archaïque, discriminant, humiliant, insultant qu’il faut changer ». « La raison pour laquelle je n'ai pas eu l'autorisation de participer à Miss Monde après avoir remporté le titre de Miss Ukraine est que j'ai été mariée et j'ai un enfant. M'empêcher de participer pour cette raison va à l'encontre des lois contre les discriminations », a-t-elle affirmé.

Au Telegraph, Elle annonce notamment avoir porté plainte contre Miss Monde, pour marquer « une nouvelle phase dans notre combat pour la justice. [...] La 69e édition de Miss Monde aura lieu le 14 décembre 2019. Nous pensons que c'est le moment parfait pour que Miss Monde s'ouvre au changement ».

Veronika Didusenko a, en parallèle, lancé une campagne appelée « Right To Be Mother » sur les réseaux sociaux.

 
  • La fraude numéro 1 qui touche les seniors est l’arnaque au digipass. Ne l’utilisez jamais pour quelqu’un d’autre !

    Les 10 odieuses arnaques qui ciblent les seniors

    Faux policiers, vrais pirates de l’internet, banquiers véreux, entrepreneurs ou brocanteurs malhonnêtes… Connaître leurs agissements, c’est déjà apprendre à se protéger. Conseils pour ne pas rejoindre la cohorte des victimes.

  • Photo officielle du mariage.

    Mathilde: les secrets de sa robe de princesse

    Le 4 décembre 1999, Mademoiselle d’Udekem d’Acoz épousait Philippe, le futur roi des Belges. Tous les regards étaient braqués sur la tenue de la jeune mariée, dessinée par Edouard Vermeulen. Vingt ans après, le couturier revient sur les événements.

  • Belgaimage

    Olivier de Vitton: «Le cannabis détruit des vies»

    Olivier de Vitton raconte son combat pour surmonter sa dépendance et se libérer des illusions créées par la drogue.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern