Un ours blanc « tagué » inquiète les scientifiques en Russie (vidéo)

Capture d’écran
Capture d’écran

Un ours polaire sur lequel a été peint le mot T-34, nom d'un célèbre tank soviétique, inquiète les scientifiques russes qui craignent que le tag dérange l’animal pour chasser, en gâchant son camouflage. Avant d’être reprise par les médias locaux, la vidéo a été publiée sur les réseaux sociaux par un membre de l'organisation World Wildlife Fund (WWF) en Russie, Sergueï Kavry. Les scientifiques auraient remarqué l’ours alors qu’il cherchait de la nourriture près d'une localité habitée dans l'Arctique.

Concernant l’origine du tag, le chercheur à l'Institut des problèmes biologiques du Grand Nord, Anatoli Kotchnev, a déclaré à l'agence de presse Ria Novosti que l'hypothèse d'une œuvre de « blagueurs » était privilégiée. « Au début, jusqu'à ce qu'il se lave, ça va être compliqué pour lui de chasser », a-t-il ajouté. Mais pour le média local Severpress, le signe aurait été peint par une expédition scientifique en Nouvelle-Zemble. Un scientifique assure que des membres d'une expédition avaient endormi l'ours qui fouillait une décharge. Ils l'avaient marqué puis transporté à bonne distance du site, pour voir s'il reviendrait. Et selon cet expert, le signe T-34 correspondrait simplement à la localisation géographique de l'endroit où l'ours a été capturé.

 
  • La fraude numéro 1 qui touche les seniors est l’arnaque au digipass. Ne l’utilisez jamais pour quelqu’un d’autre !

    Les 10 odieuses arnaques qui ciblent les seniors

    Faux policiers, vrais pirates de l’internet, banquiers véreux, entrepreneurs ou brocanteurs malhonnêtes… Connaître leurs agissements, c’est déjà apprendre à se protéger. Conseils pour ne pas rejoindre la cohorte des victimes.

  • Photo officielle du mariage.

    Mathilde: les secrets de sa robe de princesse

    Le 4 décembre 1999, Mademoiselle d’Udekem d’Acoz épousait Philippe, le futur roi des Belges. Tous les regards étaient braqués sur la tenue de la jeune mariée, dessinée par Edouard Vermeulen. Vingt ans après, le couturier revient sur les événements.

  • Belgaimage

    Olivier de Vitton: «Le cannabis détruit des vies»

    Olivier de Vitton raconte son combat pour surmonter sa dépendance et se libérer des illusions créées par la drogue.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern