L’image d’une Australie en flammes: la vérité derrière la photo qui fait le buzz

Création graphique en 3D des incendies qui ont ravagé l’Australie entre le 5 décembre 2019 et le 5 janvier 2020. Le tout basé sur des données collectées par la NASA.
Création graphique en 3D des incendies qui ont ravagé l’Australie entre le 5 décembre 2019 et le 5 janvier 2020. Le tout basé sur des données collectées par la NASA. - Capture d’écran - Instagram

On reconnaît la carte de l’Australie. Une création sombre, aussi bien au niveau des couleurs qu’au niveau du message qu’elle propose : le pays d’Océanie est en train de brûler. Depuis de nombreuses semaines, des incendies ravagent le territoire  : plus de 200 feux sont encore actifs, la plupart demeurant incontrôlables. Un territoire deux fois plus grand que la Belgique serait déjà parti en fumée. Des « dégâts considérables » et ce n’est pas près de s’arrêter alors que les conditions climatiques s’annoncent critiques pour la semaine à venir : chaleur en recrudescence et vents puissants.

Un chiffre défraie également la chronique : un demi-milliard d’animaux aurait déjà succombé à cet infernal brasier. Sur les réseaux sociaux, une photo fait le buzz, mettant en lumière l’importance des incendies qui s’emparent de l’Australie et qui rendent l’air irrespirable et dangereusement pollué. Ce cliché montre le territoire australien assiégé par les flammes. Cela ressemble à une photo vue du ciel. C’est en réalité une réalisation graphique concoctée par l’Australien Anthony Hearsey.

>En Australie, les incendies n’ont pas encore livré leur vrai bilan

Une création graphique basée sur des données de la NASA

Ce graphiste, travaillant pour Ion Studio Image, a réalisé cette création grâce aux données satellites collectées par le programme « Fire Information for Resource Management Systems » de la NASA, comme l’explique la RTBF. Postée sur Instagram ce dimanche 5 janvier, la photo a déjà été largement reprise sur les réseaux sociaux. Loin d’être une photo vue du ciel donc, il s’agit d’une « petite visualisation 3D des feux en Australie », comme l’explique son auteur sur le réseau social de partage de photos, « faite entre le 5 décembre 2019 et le 5 décembre 2020 ».

Les données de la NASA, mises sur une carte, quasiment en temps réel. Une photo épinglée par la RTBF.
Les données de la NASA, mises sur une carte, quasiment en temps réel. Une photo épinglée par la RTBF. - D.R.

« Ce sont toutes les zones qui ont été affectées par les feux. L’échelle est un peu exagérée. Notez aussi que toutes les zones ne sont pas en ce moment en train de brûler », continue-t-il. Il s’agit donc de relativiser et de ne pas prendre cette image comme un instantané de la situation, dramatique certes, en Australie. L’entreprise australienne se défend pour autant de « déformer la réalité ». « Le but était de faire une image sombre et menaçante, tout comme le sont les feux dévastateurs », explique Ion Studio Image. Et la firme de conclure, interviewée par la RTBF  :

« Malheureusement, certaines personnes, dont des médias, se sont passé des détails et ont pris cette image pour une photographie. Ce n’est pas une photo satellite. C’est une vue artistique de ces terribles événements, basée sur des données scientifiques. »