Des Belges au secours des galgos, victimes de «traditions» barbares

Près de 50.000 lévriers espagnols sont laissés chaque année sur le carreau, certains abandonnés, d’autres massacrés, pendus. Des associations dans toute l’Europe organisent des adoptions et militent pour une législation plus dure.
Près de 50.000 lévriers espagnols sont laissés chaque année sur le carreau, certains abandonnés, d’autres massacrés, pendus. Des associations dans toute l’Europe organisent des adoptions et militent pour une législation plus dure. - BelgaImage

C’est l’une des « traditions » barbares qui subsistent encore en Europe : l’exploitation des lévriers de chasse, les galgos, en Espagne. Élevés pour attraper des lièvres, dans les grandes plaines d’Andalousie et d’Estrémadure surtout, ces animaux rapides sont éliminés dès qu’ils ne sont plus performants, soit après seulement une ou deux saisons. Seuls les meilleurs individus sont sauvés, pour participer à la reproduction. Les autres ? Au mieux, ils sont abandonnés. Au pire, ils sont massacrés. Pendus à un arbre, battus...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Belgaimage

    Les règles de la légitime défense

    De plus en plus de Belges ont une arme à la maison. Mais quand peut-on l’utiliser pour se défendre ? Un point après le drame de Ferrières.

  • Le rover européen ExoMars foulera le sol martien au printemps 2021, comme ici sur cette vue d’artiste.

    2020: objectif Mars!

    Un rover américain et un rover européen décolleront cet été à destination de la Planète Rouge. Leur mission très ambitieuse: trouver des traces de vie extraterrestre.

  • Inutile pour les seniors de se lancer dans des activités pointues
: mieux vaut opter pour une musculation adaptée à son état général.

    Il n’y a pas d’âge pour se muscler

    Une étude britannique a démontré qu’en matière de musculation, il n’était jamais trop tard pour s’y mettre. Même à plus de 70 ans, les résultats sont bien plus rapides qu’on ne le croit ! Les explications d’un spécialiste en médecine sportive.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern