Dans une pub, Daniel Craig se moque de l’image de James Bond qui lui colle à la peau (vidéo)

Belgaimage
Belgaimage

Alors que tout le monde attend avec impatience le dernier James Bond, « No Time To Die », qui sortira le 8 avril prochain, une célèbre marque de bière a profité de l’occasion pour jouer avec l’image de Daniel Craig. Contrairement aux publicités de la même marque de bière entourant la sortie de « Skyfall » en 2012 et « Spectre » en 2015, ce n’est pas James Bond qui est mis en scène, mais Daniel Craig lui-même. Celui-ci se moque gentiment de l’image de l’agent 007 qui lui colle à la peau, même dans la vie de tous les jours.

Dans la vidéo, on peut donc le voir malmené dans un taxi par une conductrice qui veut lui montrer ses compétences, le prenant pour James Bond. Après être sorti, il se rend compte qu’il y a oublié son porte-monnaie et son passeport. Il se lance alors à la poursuite du véhicule, mais essoufflé après quelques mètres, il abandonne. L’acteur se faufile alors dans une soirée, après avoir volé un costume. Il revoit la conductrice du taxi et lui demande son passeport au nom de Daniel Craig mais elle ne le croit pas. Au bar, il se voit imposer un Martini Dry, boisson favorite de James Bond, alors que lui souhaite simplement boire une bière.

Une manière amusante pour Daniel Craig de démontrer que non, même après avoir incarné l’agent secret pendant quatorze ans, il n’est pas comme James Bond dans la vraie vie.

 
  • Grand séducteur, Claude François aimait les très jeunes femmes.

    Claude François, sa part d’ombre

    Trois ans après la révélation de l’existence de sa fille cachée, une nouvelle enquête dévoile le goût du chanteur pour de très jeunes fans.

  • Le travail d’intégration permet une meilleure scolarité pour les élèves «dys». La tablette est un outil très utile.

    Apprendre à maîtriser les troubles «dys»

    Les enfants qui souffrent de dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… sont souvent considérés comme distraits, rêveurs, peu intéressés ou agités. Ils seraient entre 3 et 7 %.

  • Environ 15% des colis proviennent de vendeurs en ligne qui ne sont pas enregistrés auprès de l’Union européenne : la TVA et des frais sont alors dus par l’acheteur au moment de la livraison…

    Achats sur internet : gare aux taxes

    Des prix parfois multipliés par trois une fois la livraison effectuée. Désormais, tout ce qui vient d’un vendeur hors Union européenne est frappé par la TVA et des frais. Conseils.