Le Grand Cactus engage deux nouvelles recrues pour succéder aux Poufs

Le Grand Cactus engage deux nouvelles recrues pour succéder aux Poufs
Capture d’écran Auvio

Le départ des Poufs est encore tout frais que la page semble déjà tournée. Malgré les remous qu’a créés cette histoire, l’équipe du « Grand Cactus » veut aller de l’avant en engageant deux nouvelles comédiennes. Leurs noms : Harmonie et Orfée. Le nouveau duo a fait son entrée en scène pour l’édition du jeudi 13 février 2020 mais cela n’empêche pas quelques incertitudes sur leur présence dans l’émission.

Un stress modéré mais un futur incertain

Pour l’instant, le principal sujet de discussion pour Orphée et Harmonie reste cette grande première. Bien qu’elles se connaissaient, elles ont été recrutées séparément. Harmonie a d’abord été contactée via internet, alors qu’elle « ne savait pas trop pour quoi c'était », dit-elle à la DH. Quant à Orphée, ce sont quelques vidéos qui ont convaincu.

Peu avant le grand moment, les journalistes de la DH les interrogent notamment sur leur supposé stress. « Depuis ce matin, on nous dit qu’il ne faut pas avoir peur », commence à leur dire l’une. Et la deuxième d’ajouter : « Ce serait en effet se mentir de se dire qu’il y a zéro pression. Il y a une toute petite pression. Maintenant, je pense qu’on va passer au-dessus. Il faut juste qu’on s’entende bien avec l’équipe et qu’il faut juste tracer notre chemin ».

La RTBF s’est empressée de préciser quel était le statut de ces deux nouvelles recrues : « Harmonie et Orfée sont bien dans le Grand Cactus [ce 13 février] mais cela ne veut pas dire qu’elles rejoignent officiellement l’équipe ». Leur position doit donc encore être précisée, avec une confirmation ou pas.

 
  • New York: «Le geste du Roi nous a bouleversés»

    Isopix

    À New York pour le Conseil de sécurité, le Roi des Belges a tenu à saluer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme à travers un touchant hommage particulier à Patrice Braut, le Belge décédé dans les attentats du 11 septembre. Une attention qui a bouleversé les parents du jeune homme. Témoignage.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern