Un élevage de moutons attaqué par un loup à Malmedy

Photo d’illustration
Photo d’illustration - BelgaImage

Le Réseau loup wallon vient de confirmer l’information : dans la nuit du 23 au 24 janvier, c’est bien un loup qui a attaqué un petit élevage de moutons situé à Xhoffrais, dans la commune de Malmedy. À la suite de tests ADN, on peut conclure que l’animal qui s’en est pris aux moutons provient d’une lignée de loups italo-alpine.

>« Si un loup s’attaque à mes moutons, je tire ! »

Des analyses complémentaires doivent établir s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle, comme l’indique la RTBF. Toujours est-il que l’origine italo-alpine du loup en question exclut Akela des suspects. En effet, le loup présent dans cette région depuis 2018 vient d’Allemagne. Vu pour la première fois en juin 2018, Akela provient d’une lignée polonaise. Si le loup auteur de l’attaque était en réalité une louve, on pourrait, pourquoi pas, assister à une reproduction en Belgique. Entre deux individus de lignées différentes, qui plus est.

>Qui a peur du retour du loup ?

En Wallonie, au moins cinq loups ont été répertoriés dans nos contrées ces dernières années. En septembre dernier, des agneaux avaient été attaqués dans une ferme du côté de Jalhay. Là, les soupçons s’étaient portés sur Akela. Ce qui est sûr, c’est que cette nouvelle attaque ne risque pas d’apaiser les tensions entre éleveurs et loups.

 
  • Delphine: les secrets d’une royale réconciliation

    Le Roi a invité sa demi-sœur pour un déjeuner à deux au Château de Laeken. La rencontre étant informelle, tous deux posent de manière relativement décontractée, sur fond de fleurs et d’assiettes de grand-mère.

    Le roi Philippe a invité sa demi-sœur à déjeuner à Laeken pour faire connaissance. Le lendemain, le roi Albert et la reine Paola se sont déclarés heureux de cette initiative. Décryptage d’un moment de communication d’ores et déjà historique !

Signé duBus
Signé Stéphane Bern