Coronavirus : ces trois expériences montrent à quel point se laver les mains est important

Coronavirus : ces trois expériences montrent à quel point se laver les mains est important
Capture d’écran Instagram

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les médecins le disent encore et encore. Il faut se laver les mains, et c’est un ordre ! Oui, mais à quel point c’est important ? Pourquoi répètent-ils tant cela, comme si c’était un mantra ? Pour le découvrir, quelques personnes ont redoublé d’inventivité. Que ce soit avec une caméra UV ou avec des tranches de pain, les résultats sont irrévocables.

La crasse rendue visible

La première expérience, celle de la caméra UV, est particulièrement relayée ces derniers jours sous l’impulsion de Kristen Bell. L’actrice présente une image que l’on peut en réalité déjà retrouver dans un article du « Daily Mail » en 2015. A ce moment-là, une journaliste, Jennie Agg, a la bonne idée de se servir de cette fameuse caméra pour voir quelles sont les quantités de bactéries présentes sur ses mains si elle se lave plus ou moins les mains. Pour cela, elle utilise un gel Glo Germ qui imite la présence des saletés et qui brillent dans les ultra-violets.

Au total, ce sont six clichés qui ont été réalisés. On voit d’abord les mains non lavées, puis passées très rapidement sous l’eau. Après, on a ensuite dans l’ordre six secondes sous l’eau sans savon, six secondes avec savon, quinze secondes avec savon et enfin trente secondes avec savon. Bilan : l’effet du savon est indéniable. Après quinze petites secondes, l’image change définitivement de couleur.

Des tranches de pain qui ne donnent plus vraiment envie

Pour ceux qui ne sont toujours pas convaincus, cette nouvelle expérience va probablement vous faire changer d’avis. Ici, il n’est plus question d’imiter la présence des bactéries avec un gel ultra-violet mais de voir concrètement ce qu’il se passe si on ne se lave pas les mains. Pour cela, deux institutrices, Jaralee Metcalf et Dayna Robertson, ont eu une idée géniale.

Pour montrer aux enfants l’importance de se laver les mains, elles ont pris des tranches de pain. Ensuite, elles les ont soumises à plusieurs tests avant de les mettre dans des sachets transparents. Une tranche n’a pas été touchée par des mains, l’autre par des mains lavées juste avant. Une troisième a été en contact avec des mains lavées au gel hydroalcoolique. Encore une autre a été prise par des mains sales. Enfin, une dernière a seulement été frottée contre un clavier d’ordinateur.

Résultat au bout de trois-quatre semaines : les tranches non touchées ou touchées par des mains propres n’ont rien. Celles prise par des mains sales et frottée contre le clavier sont noircies ou du moins très dégradées. Quant à celle en contact avec des mains lavées au gel hydroalcoolique, on pourrait croire qu’elle n’a rien. En réalité, pas tout à fait. Une partie de la tranche est quand même jaunie. Depuis ce jour-là, ces institutrices ont une bonne raison de demander aux enfants de laver leurs mains !

Une dernière expérience pour la route : en décembre 2019, une étude paraît dans le journal scientifique « Risk Analysis ». Dans celle-ci, les chercheurs ont quantifié le risque de propagation d’une grippe en fonction du nombre de personnes se lavant les mains. En passant par exemple de 20 % à 30 % de personnes faisant ce geste d’hygiène, le risque d’épidémie grippale baisse de 24 %. Si 60 % des personnes ont les mains propres, ce chiffre monte même à 69 %.

 
  • Johnny Hallyday et Catherine Deneuve: une folle passion cachée

    Catherine Deneuve et Johnny Hallyday en 1962.

    Un pacte d’amour secret et préservé : « Qu’est-ce qu’elle a de tellement exceptionnel Catherine Deneuve ? Elle a ce que les autres n’ont pas ». Voilà ce que répondait Johnny à son ami Gilles Lhote à propos de sa mystérieuse « Lady Lucille ».

Signé duBus
Signé Stéphane Bern