Coronavirus: la photo d’une infirmière épuisée fait le buzz en Italie

Capture d’écran
Capture d’écran

Alors que l’Italie essaie tant bien que mal d’endiguer l’épidémie de coronavirus qui touche sévèrement le pays, une photo a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Prise par un médecin de garde de l’hôpital de Crémone en Lombardie, on peut y apercevoir une infirmière, épuisée par les heures de travail qui s’enchaînent. Élena Pagliarini a ainsi été immortalisée endormie devant son ordinateur, un drap blanc en guise d’oreiller, son masque, sa charlotte et ses gants toujours sur elle.

Après plus de dix heures de service non-stop à tenter d’aider plus de 50 patients atteints par le coronavirus dans l’hôpital, l’infirmière s’est autorisée une pause de cinq minutes, vers 6 heures du matin. Rapidement, la photo prise par son collègue a fait le buzz sur les réseaux sociaux, car cette dame est devenue un symbole, celui de la lutte acharnée et du professionnalisme du personnel de santé qui tente de sauver les vies des personnes infectées par le virus.

« Merci pour tout ce que vous faites  », a écrit l’auteur de la photo en légende. « Cette nuit a été très difficile et nous avons tous travaillé ensemble pour aider le plus de gens possible. Il me restait encore une heure avant de terminer mon quart de travail, mais je me suis juste effondré. Il était un peu avant six heures du matin lorsque la photo a été prise. J’étais complètement épuisée », a réagi l’infirmière. « Si nous parvenons à aider et à sauver les gens, c’est grâce au fait que nous travaillons ensemble en équipe. En temps normal, tout le monde m’aurait critiqué. Mais maintenant, beaucoup de gens m’appellent pour me remercier », a déclaré Élena Pagliarini.

 
  • Face au coronavirus, soutenons nos héros

    Le personnel médical est mobilisé pour faire face à la pandémie : ici un transfert de patient à l’hôpital liégeois MontLégia.

    Des centaines de personnes, dans les hôpitaux et ailleurs, se mobilisent pour vaincre l’épidémie qui frappe notre pays. Envoyez-leur vos messages de soutien via votre magazine.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern