Coronavirus: le pays en ordre de bataille

Le plan d’urgence a été décrété dans les hôpitaux belges, pour libérer un maximum de lits en soins intensifs.
Le plan d’urgence a été décrété dans les hôpitaux belges, pour libérer un maximum de lits en soins intensifs. - BelgaImage

La Belgique vit donc en pause, quasi à l’arrêt, pour tenter de contrer l’épidémie de coronavirus. Tout le monde a compris que la vague allait arriver, et que des mesures difficiles s’imposaient. La communication du gouvernement est enfin claire et compréhensible : toutes les décisions prises visent à diminuer le pic des admissions dans les hôpitaux, pour tenter de ne pas submerger les services d’urgence, comme c’est dramatiquement le cas en Italie (où le nombre de morts a dépassé la barre des 2.000).

...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Verviers: la peur du lendemain

    La Vesdre coule paisiblement. Les débris qui la bordent rappellent le traumatisme vécu une semaine plus tôt.

    Dévastée par la Vesdre, l’ancienne cité lainière pleure ses morts, compte ses sinistrés et se prépare aux crises à venir.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern