François Hollande endeuillé par la mort de son père en plein confinement: «Je n’ai pas pu le visiter»

François Hollande endeuillé par la mort de son père en plein confinement: «Je n’ai pas pu le visiter»
BelgaImage

« Il est plus douloureux, pour beaucoup de Français, de perdre un être cher dans cette période où il est impossible d’aller leur rendre visite ». C’est avec ces mots que François Hollande a abordé la nouvelle du décès de son père avec l’AFP. L’ancien président français fait donc face à la même douleur que celle de nombreuses autres familles qui ont perdu un proche pendant la pandémie de coronavirus. Cela l’a amené à réaffirmer son soutien avec les maisons de retraite, particulièrement exposées au risque sanitaire.

Une épreuve difficile pour les familles

Si Georges Hollande n’a pas directement succombé au coronavirus, son grand âge et son isolement ont pu lui être fatals selon l’ancien chef de l’Etat. « Ne pas pouvoir les voir avant leur départ est une situation cruelle pour beaucoup d’entre nous. Je me suis astreint moi aussi à cette discipline, nous avons eu des conversations au téléphone avec mon père, mais je n’ai pas pu le visiter. Et j’ai dû attendre qu’on le sorte de l’Ehpad pour le voir dans une chambre funéraire le lendemain », dit François Hollande.

« Je veux rendre hommage à tous les personnels des Ehpad qui luttent contre le virus, mais aussi accompagnent les personnes les plus âgées dans cette période si difficile et angoissante, et en accompagnent d’autres vers la fin de leur vie », continue-t-il pour saluer les mesures de précaution qui permettent de protéger toute une série de personnes âgées dans les maisons de retraite.

Même après la mort, la pandémie pose des problèmes à Georges Hollande qui ne bénéficie pas encore d’endroit où reposer en paix. « Il est très difficile d’enterrer ses morts dans cette période. Il y a beaucoup de décès, les procédures sont longues », se désole François Hollande en concluant : « L’unité nationale est la condition pour que notre société puisse tenir dans cette phase-là qui nous concerne tous en tant qu’êtres humains ». Les obsèques de Georges Hollande ont lieu ce mardi.

 
  • Le tueur n’a laissé aucune chance à Xavier Baligant. «
Malchance
» ou assassinat
?

    Meurtre de Xavier Baligant: un mystérieux SMS pour résoudre ce cold case?

    Été 2011 : Xavier Baligant est tué sur une aire d’autoroute française. Depuis, les enquêteurs font chou blanc. L’avocat de la famille demande une nouvelle expertise du téléphone de la victime, le dernier message reçu pouvant être un rendez-vous avec son meurtrier.

  • Même soutenu par Barack Obama, Joe Biden n’enflamme pas les foules américaines... mais les rassure.

    Joe Biden: nouveau cap pour l’Amérique?

    En tête dans les sondages, le candidat démocrate semble bien placé à 90 jours de l’élection présidentielle du 3 novembre. Plus posé mais aussi plus fade que Donald Trump.

  • OUVERTURE 20200707 Frou-frou Seine-4853

    Christine Bravo: «Ma vie au fil de l’eau»

    Christine Bravo se raconte au fil de l’eau, à bord du « Frou-Frou », un bateau qu’elle a rénové et sur lequel elle organise des croisières thématiques. De nos envoyées spéciales à Paris, Sophie Lagesse (texte) et Ingrid Otto (photos).

Signé duBus
Signé Stéphane Bern