Quand Cyril Hanouna dévoile en direct une fausse carte du déconfinement

Quand Cyril Hanouna dévoile en direct une fausse carte du déconfinement
©Belga

« Je ne sais pas si c'est une bonne info, mais c'est une info qui tourne, donc je vous la donne, une info que j'ai reçue », a d’abord annoncé Cyril Hanouna à ses chroniqueurs et à son audience, lundi soir.

Il s’est ensuite mis à expliquer les détails du déconfinement en France, en donnant les noms des régions qui sortiront en premier du confinement imposé en France. Il a aussi donné des dates précises, affirmant que les Français pourraient recommencer à sortir normalement de chez eux dès le 4 mai pour certains.

Un véritable show pour l’animateur, car les dates du déconfinement ne sont évidemment pas connues. Il s’est basé sur une carte qui circule sur les réseaux sociaux et qui n’a rien d’officiel. La France y est représentée, avec les régions en différentes couleurs selon leur date prétendue de déconfinement.

Pour les téléspectateurs, l’information aurait pu être perçue comme vraie, ce qui agace certains politiques français, rapporte Le Parisien. « C'est irresponsable », a ainsi réagi un haut conseiller gouvernemental, sur la même longueur d’onde qu’un ministre qui martèle que « c'est n'importe quoi ! ».

Cyril Hanouna, lui, continue de défendre la séquence de son émission. Il précise qu’il a dit « 100 fois » que la carte dont il parlait était fausse. Et son entourage le défend également, assurant qu’il « utilise le conditionnel et précise bien que la véracité de cette carte, qu’il ne montre pas à l’antenne, n’est pas confirmée. Ce débat est une séquence amusante, dans une émission de divertissement, rien de plus ». Pas de polémique à faire selon eux.

 
  • Enquête: les anti-vaccins en Belgique

    BelgaImage

    Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Sont-ils dangereux pour la santé publique ? Plongée dans cette nébuleuse anti-vaccins qui se fait de plus en plus entendre en Belgique grâce à la crise du coronavirus. Enquête réalisée avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern