Elie Semoun demande d’aider la maison de repos où son père «dépérit» (vidéo)

Elie Semoun demande d’aider la maison de repos où son père «dépérit» (vidéo)
BelgaImage

« Je vous avertis, ce n’est pas du tout une vidéo drôle que je vais vous faire aujourd’hui, c’est un appel à l’aide ». C’est ainsi qu’Elie Semoun commence son interpellation à ses abonnés sur les réseaux sociaux. Bien loin de vouloir faire rire, l’humoriste prend un ton particulièrement grave. L’Ephad Saint-Exupéry, où est logé son père, se trouve dans une position critique, en pleine crise du Covid-19. La situation qu’il décrit est particulièrement compliquée.

Une demande de matériel, pas d’argent

« Mon père est dans un Ephad à Lyon qui a cruellement besoin de matériel. Combinaisons, masques FFP2, gants, surblouses, blouses... Si vous pouvez faire quelque chose pour eux, ce serait fantastique. Et indirectement, ça aiderait tous les patients de cet Ehpad qui souffrent », dit-il dans sa vidéo.

Parmi ces résidents, il y a son père, qui est l’une des victimes de cet état de fait. « Il a Alzheimer. Il n’a plus le moral parce qu’il ne nous voit plus ma soeur et moi, depuis un mois. Donc il dépérit. Mais ça, vous n’y pouvez rien », précise-t-il. Il conclut avec l’adresse de la maison de repos (Ehpad Saint-Exupéry, 94, rue Bataille, 8e arrondissement de Lyon) et conclut : « Je compte sur votre générosité. Moi aussi je vais le faire évidemment. Merci, merci et merci ».

Bien qu’Elie Semoun précise dans la vidéo qu’il participe à cette aide, certains internautes ont exprimé leur colère, affirmant qu’il demandait de l’argent pour son père sans mettre lui-même la main à la poche. L’humoriste a répondu avec un court communiqué pour « répondre aux crétins ». « Je ne demande pas d’argent pour l’Ehpad de mon père, mais du matériel. Même si je suis connu, je n’ai pas le pouvoir magique de fabriquer des masques, des surblouses, des gants pour les infirmières, aides-soignantes et femmes de ménage. Et ce matériel va aussi servir aux Ehpad aux alentours du sien ! J’ai fait un don aussi. Si ma notoriété peut servir à ça, je m’en sers. Voilà  ! », écrit-il.

 
  • Les supporters de Trump n’en reviennent pas : ils sont dans le Capitole et ont stoppé la réunion des parlementaires.

    Le jour de honte des États-Unis

    Le dernier baroud de déshonneur du président Trump : envoyer ses partisans envahir le Congrès. La démocratie américaine a résisté.

  • Le charismatique fondateur d’Alibaba s’est «volatilisé».

    L’énigme Jack Ma: disgrâce d’un milliardaire chinois

    Le fondateur de l’empire Alibaba a disparu depuis octobre 2020. Une « volatilisation » inquiétante qui rappelle le sort d’autres hommes d’affaires réduits au silence par le pouvoir communiste. Mais où est donc passé Jack Ma ?

  • Une étude française récente montre que les chats domestiques s’attaquent à 200 espèces animales différentes.

    Mon chat, ce serial killer

    Super-prédateurs des jardins, nos matous ont un impact réel sur la biodiversité qui nous entoure. Ils tuent des milliers d’oiseaux ou de petits mammifères. Conseils.

Signé duBus
Signé Stéphane Bern