Grâce à l’absence de touristes, une espèce rare de tortue recommence à pondre sur les plages de Thaïlande

Grâce au confinement instauré pour lutter contre le coronavirus et grâce à la diminution de la présence humaine, la nature semble reprendre ses droits un peu partout dans le monde. C’est notamment le cas en Thaïlande, comme le rapporte The Guardian. En effet, plusieurs nids de tortues luths ont été découverts sur les plages du pays, où les touristes sont absents. Une telle découverte, exceptionnelle, ne s’était plus produite depuis plus de cinq ans. En Thaïlande, la tortue luth est en voie de disparition et de manière plus générale, l’espèce est inscrite sur la liste des espèces vulnérables à l’échelle mondiale.

Onze nids de tortues luths ont ainsi été découverts en Thaïlande, principalement sur les plages des provinces de Phuket et de Phang Nga, depuis la fin de l’année 2019, ce qui est le nombre le plus élevé de ces vingt dernières années, selon le directeur du Centre de biologie marine de Phuket. « C’est un très bon signe pour nous car de nombreuses zones de reproduction ont été détruites par l’homme. Si nous comparons à l’année précédente, nous n’avions pas autant de pontes, car les tortues ont un risque élevé d’être tuées par des engins de pêche ou des humains sur la plage  », a-t-il expliqué. De plus, les tortues ont besoin d’un endroit calme pour pondre, ce qui est compliqué quand les touristes sont présents.

Selon les médias locaux, d’autres animaux profitent également du calme ambiant pour refaire une apparition, notamment les dauphins roses et les requins-baleine au large des côtes.